Comparer toutes les offres de box Internet et tous les forfaits mobiles du moment !

Qu’est-ce-qu’une zone AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement)

Grâce au programme national très haut débit établi par l’État, des communes sont destinées à recevoir un déploiement important de réseau en fibre optique par de grands opérateurs privés. Ces communes sont appelées zones AMII.

Qu’est-ce qu’une zone AMII ?

La Zone AMII désigne une partie du territoire dans laquelle un ou plusieurs opérateurs privés montrent un intérêt particulier à investir en fibre optique à la suite d’un appel organisé dans le programme national « très haut débit ». Dans de grandes villes et chefs-lieux de département, les opérateurs privés déploient des réseaux en fibre optique allant jusqu’à l’abonné FTTH. Dans le cadre de conventions signées entre l’État et les collectivités locales, ces opérateurs s’engagent à faire ces déploiements dans un délai imparti et suivant un processus bien défini.

D’abord, les opérateurs proposent des engagements à l’État. Grace à l’analyse et l’avis de l’ARCEP, l’État accepte ces propositions par un arrêté. Ensuite, l’ARCEP contrôle l’arrêté et les contrats à signer et sanctionne les éventuels manquements. Enfin, les collectivités territoriales et les opérateurs signent les contrats validés par l’Arcep.

Avec cet appel à manifestation d’intention d’investissement, les collectivités évitent de grosses dépenses dans le haut débit en subventionnant ces déploiements.

Quelles communes sont concernées par la zone AMII?

Les zones AMII concernent plus de 3 600 communes et 57 % de la population. Elles nécessitent un investissement d’un montant de 6 à 7 milliards d’euros. Deux grands opérateurs, notamment Orange et SFR, se partagent les zones d’engagement. Le premier s’engage à déployer son réseau sur près de 2978 communes. Par contre, le second s’engage à couvrir près de 641 communes. Il existe beaucoup de communes classées zones AMII.

  • En Eure et Loir par exemple, voici les communes concernées : Meslay-le-Grenet, Gellainville, Bailleau-l’Évêque, Challet, Prunay-le-Gillon, Berchères-les-Pierres, Morancez, Fontenay-sur-Eure, Nogent-sur-Eure, Mainvilliers, Le Coudray, Berchères-Saint-Germain, Fresnay-le-Gilmert, Nogent-le-Phaye, Clévilliers, Sours, Champhol, Houville-la-Branche, Amilly, Gasville-Oisème, Poisvilliers, Lèves, Coltainville, Chartres, Dreux, Vérigny, Mittainvilliers, Lucé…
  • En Seine Saint-Denis : Aulnay-sous-Bois, Bondy, Les Pavillons-sous-Bois, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Stains, Tremblay-en-France, Dugny, Épinay-sur-Seine, La Courneuve, Le Bourget, Le Raincy, L’Île-Saint-Denis, Montfermeil, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Ouen, Sevran et Villetaneuse.
  • Dans le Pas-de-calais, nous avons des communes comme Arras, Hénin-Beaumont, Lens, Berck, Saint-Omer,Béthune, Calais, Boulogne-sur-Mer, Bruay-la-Buissière, Arras, Achicourt, Agny, Anzin-Saint-Aubin, Athies, Beaurains, Dainville, Fampoux, Farbus, Gavrelle, Mercatel, Monchy-le-Preux, Neuville-Vitasse, Saint-Laurent-Blangy, Saint-Nicolas, Sainte-Catherine, Thélus, Tilloy-lès-Mofflaines, Wailly, Wancourt, Willerval…
  • En Seine-Maritime : Anneville-Ambourville, Bardouville, Berville-sur-Seine, Bihorel, Bois-Guillaume, La Bouille, Canteleu, Caudebec-lès-Elbeuf, Darnétal, Déville-lès-Rouen, Duclair, Elbeuf, Épinay-sur-Duclair, Fontaine-sous-Préaux, Grand-Couronne, Le Grand-Quevilly, Hautot-sur-Seine, Hénouville, Le Houlme, Houppeville, Isneauville, Jumièges, La Londe, Malaunay, Maromme, Orival, Petit-Couronne, Quevillon, Sahurs…

La liste est très longue et on ne peut pas citer toutes les communes concernées. Il existe des sites en ligne qui disposent de la liste complète des communes en zone AMII. Pensez donc à consulter ces pages pour plus d’information.

Zone AMII : quel avenir ?

Normalement, les déploiements devraient être terminés en 2020 pour Orange et 2022 pour SFR. Sachant que plusieurs communes sont déjà presque ou entièrement équipées en fibre optique.

Grâce à ces déploiements, les communes en zone AMII auront accès à l’internet très haut débit (débit supérieur à 30 Mbit/s). Notons que certaines en profitent déjà. L’objectif de ces déploiements est de faire profiter à tous les habitants les belles performances offertes par la fibre optique. Ainsi, que ce soit pour travailler, se divertir ou encore suivre l’actualité du monde, les populations de ces communes pourront bénéficier des meilleurs services de l’internet.


être rappelé