Comparer toutes les offres de box Internet et tous les forfaits mobiles du moment !

NRO (Nœud de Raccordement Optique) : qu’est ce que c’est ?

Un NRO (Nœud de Raccordement Optique) est un point de raccordement au réseau de la fibre. Il fait le lien entre le réseau national et le réseau de chaque opérateur qui alimente ses propres abonnés.

Que est le rôle du NRO ?

En France, Orange est le successeur de l’opérateur unique France Telecom qui avait le monopole des télécommunications et de leurs infrastructures. L’opérateur disposait donc déjà d’un réseau complet pour la technologie ADSL, le NRA (Noeuf de raccordement abonnés) qu’il peut adapter à la nouvelle technologie.

Physiquement parlant, les NRO sont donc des locaux techniques qui assurent la distribution de la connexion en fibre optique aux particuliers et aux entreprises. La technologie a l’avantage d’être moins encombrante que les locaux NRA mais son déploiement nécessite des investissements importants. Les opérateurs développent leur propre réseau ou louent un hébergement à Orange.

L’opérateur historique est donc en position de force et dispose d’une avance considérable sur ses concurrents en terme d’infrastructures, ce qui génère parfois des conflits. L’ARCEP est l’autorité chargé de réguler le déploiement de la fibre et donc des NRO dans le cadre du Plan France Très haut débit qui devrait arriver à terme en 2022.

Un NRO pour chaque opérateur ?

Chaque opérateur investit à présent dans ses propres infrastructures dans les zones où la population est dense afin d’alimenter ses propres abonnés. Le déploiement est donc en cours ou achevé dans la plupart des grandes villes où le réseau Orange, déjà performant, est le plus souvent loué par les autres opérateurs.

La situation est plus compliquée à la campagne où les investissements sont forcément moins rentables. Chaque opérateur à la possibilité d’y développer son réseau mais le coût reste un frein important. Dans les faits, Orange est le plus souvent l’opérateur qui développe le réseau NRO dans les zones locales. L’opérateur a passé un accord de contre-investissement avec SFR dans les zones moyennement peuplées (Zones AMII).

Les premiers chiffres pour 2020 confirme la progression de la fibre qui équipe à présent 40 % des abonnés et observe une progression constante. On distingue les Zones Très Denses où chaque opérateur développe son réseau et les Zones Moins Denses, où les investissements sont plus faibles. Parmi ces dernières, on trouve les Zones AMII où les opérateurs devraient à terme développer leur infrastructure NRO et les zones les moins peuplées où les collectivités locales peuvent prendre le relais en subventionnant jusqu’à 50 % des investissement dans le cadre des RIP (réseaux d’initiative publique).

 


être rappelé