Comparer toutes les offres de box Internet et tous les forfaits mobiles du moment !

CCF : cablage client final Fibre

Dans le jargon de la fibre internet, CCF désigne le câblage client final. C’est la dernière étape dans le processus d’installation de la fibre optique, tant chez les particuliers que chez les professionnels.

Qu’est-ce que le CCF fibre ?

Le CCF fibre est un câble ou un ensemble de câbles qui relie le point de branchement optique (PBO) et le point de terminaison optique (PTO) :

  • Le PBO se trouve dans un boîtier généralement situé à l’intérieur du bâtiment ou de la résidence. Pour le câblage fibre d’une maison, le PBO est à l’extérieur protégé par une armoire. Elle vient prendre place sur la façade du bâtiment ou sur un poteau.
  • Le PTO fait en réalité partie du câblage client final. Il est installé à l’intérieur du logement ou des bureaux. On le désigne aussi sous le nom de DTIO ou dispositif de terminaison intérieur optique.

Qui installe les CCF ?

Le plus souvent, le CCF est installé par des techniciens mandatés par l’opérateur qui exploite et gère le réseau de fibre internet. De plus en plus, les fournisseurs d’accès à internet (FAI) font appel à des entreprises sous-traitantes pour effectuer ce travail.

Pour procéder à ce raccordement ils doivent à la fois avoir accès au domicile ou aux bureaux de leurs clients mais également au PBO. Ce dernier se situe, le plus souvent, à chaque étage dans un immeuble ou dans un local technique pour les résidences et copropriétés plus petites.

Tous les types de fibre ont-ils un câblage client final ?

Le type de fibre optique le plus répandu est le FFTH ou fiber to the home qui désigne le réseau destiné à équiper les domiciles des particuliers. Ce type de fibre aboutit toujours au domicile de l’abonné via un CCF. C’est aussi le cas du FTTO ou fiber to the office (fibre optique jusqu’au bureau) qui s’adresse aux professionnels. Il existe cependant d’autres techniques, moins coûteuses à mettre en place, mais qui proposent un débit moindre. Il s’agit des deux solutions suivantes :

  1. La fibre jusqu’au sous-répartiteur avec une terminaison VDSL. Elle permet d’établir des connexions à haut débit sans câblage spécifique, donc sans CCF. Elle exploite le réseau de téléphonie existant. Ce mode d’installation est choisi lorsque le câblage est compliqué. C’est souvent le cas dans les vieux immeubles.
  2. La fibre jusqu’au sous-répartiteur avec une terminaison G.fast. C’est une technologie de raccordement de type DSL sur paire de cuivre. Elle propose un plus haut débit que la terminaison VDSL mais ne nécessite pas non plus de CCF.

être rappelé