Test Realme C55 : Un smartphone entrée de gamme assez moyen

Le Realme C55 est un smartphone d'entrée de gamme de chez Realme, constructeur chinois de smartphones. Si le fabricant s'est fait nettement plus discret ces derniers temps qu'en 2022, des smartphones semblent toujours sortir en France, voyons ce que vaut l'un des moins chers d'entre eux.
Charles Gouin-Peyrot, le 27 mai 2023 - Dernière mise à jour le
test du realme C55

Notre avis

Le Realme C55 est un modèle de smartphone bas de gamme. Il est intéressant qu'avec environ 150€, on puisse se procurer un smartphone Android pleinement fonctionnel. Cependant, l'usage quotidien de cet appareil n'est pas sans accroc, en témoigne les nombreux ralentissements lors de la navigation dans les menus. Pour répondre à la question posée en introduction, personnellement, je privilégierais l'achat d'un ancien modèle haut de gamme d'occasion, même si celui-ci n'est pas équipé des dernières mises à jour. Cependant, si votre seule option est l'acquisition d'un smartphone neuf, si son utilisation se limite aux fonctions basiques et si votre budget est extrêmement limité, le Realme C55 pourrait être une alternative à envisager.
6.7 /10

Les plus

  • L'écran 90 Hz
  • L'autonomie convenable
  • Prise en mains agréable et look soigné
  • Le prix abordable

Les moins

  • Les performances à la ramasse
  • L'appareil photo tout de même perfectible
  • La qualité audio médiocre
  • Le suivi des mises à jour pas très régulier
Sommaire

Aujourd’hui, il existe des smartphones à tous les prix, y compris les modèles les plus abordables comme le Realme C55. Proposé à un prix extrêmement compétitif, ce smartphone peut être acheté même avec un budget très limité. Mais est-il plus intéressant d’acheter un smartphone entrée de gamme récent, ou un smartphone haut de gamme plus ancien ? On verra que parfois, la réponse n’est pas aussi évidente qu’on pourrait l’imaginer.

Esthétique

Le Realme C55 se distingue comme un smartphone qui donne l’impression d’avoir un prix bien supérieur à sa réelle valeur. La marque a apporté un soin particulier pour proposer un téléphone extrêmement abordable, tout en préservant une esthétique qui ne trahit pas son prix.

Le produit est construit avec des matériaux moins prestigieux. Le dos et le châssis sont en plastique. Cependant, le plastique ne présente pas que des inconvénients, il a pour avantage de proposer des smartphones plus légers que les appareils conçus en aluminium ou en acier. En plus de ça, on note que le dos ne se cassera pas très facilement, vu que ce n’est pas du verre.

test du realme C55

Enfin, examinons le dos du smartphone. Il est noir avec un effet mat métallisé et offre une texture en aluminium brossé agréable au toucher.

Dans le cas du Realme C55, il est difficile de parler d’un module photo distinct. Les objectifs sont directement intégrés au dos du smartphone. Néanmoins, la marque a tout de même choisi d’imiter la présence d’un module en utilisant un rectangle noir brillant. Malheureusement, cette zone attire facilement les empreintes digitales, ce qui est un peu dommage.

test du realme C55

Comme d’habitude, le logo de la marque se trouve en bas à gauche, disposé verticalement et utilisant la même technique que le module photo pour se démarquer du reste du smartphone. Il est donc en noir mat.

Les bords du smartphone sont parfaitement plats, une tendance de plus en plus populaire depuis l’iPhone 12. Sur le côté droit, on peut apercevoir un petit bouton à deux positions pour contrôler le volume, qui peut être assez difficile à utiliser.

test du realme C55

Juste en dessous du bouton de contrôle du volume, un capteur d’empreintes est intégré dans les bordures, contrairement aux boutons saillants auxquels nous sommes habitués. Les deux boutons sont presque de la même taille, ce qui rend parfois difficile leur différenciation. J’aurais aimé voir un bouton de réglage de volume plus long, voire même deux boutons distincts.

test du realme C55

À gauche se trouve le tiroir pour la carte SIM, qui permet également d’insérer une carte micro-SDXC pour étendre la capacité de stockage interne. C’est une fonctionnalité habituelle sur les smartphones d’entrée de gamme, ce qui est une bonne chose.

Sur la bordure inférieure, on peut apercevoir les connectiques du smartphone ainsi qu’un haut-parleur et le microphone unique. Je dois avouer ne pas avoir de grandes attentes en termes de qualité sonore du smartphone, mais nous en reparlerons dans la partie dédiée à cela.

test du realme C55

Grâce à sa construction en plastique, il n’est pas nécessaire de pratiquer des découpes dans les bordures du smartphone pour assurer la connectivité des antennes. Cela permet d’obtenir un aspect plus homogène que ce que l’on peut trouver sur certains smartphones fabriqués en aluminium.

Enfin, passons à la face avant. Comme sur tous les smartphones actuels, on y trouve uniquement l’écran et la caméra frontale. Cette dernière prend la forme d’un poinçon au milieu de l’écran, tandis que le haut-parleur pour les appels est dissimulé dans la bordure supérieure du smartphone.

test du realme C55

Le Realme C55 est un smartphone relativement grand, avec son écran de 6,7 pouces qui donne une indication de sa taille. Le smartphone est particulièrement léger, ne pesant que 189,5 grammes. Cette légèreté est possible grâce à l’utilisation du plastique.

Écran

L’écran du Realme C55 est doté d’une dalle LCD IPS de 6,72 pouces en diagonale, ce qui constitue une taille assez grande qui ne conviendra certainement pas aux petites mains. L’écran présente un format 20:9.

La résolution de l’écran est de 2400 x 1080 pixels, ce qui est tout à fait respectable. On peut le qualifier de 1080p, ce qui est très bon. On retrouve cette même résolution sur des smartphones bien plus coûteux. Realme aurait pu se contenter d’une résolution de 720p, mais ils ont fait le choix de proposer mieux, ce qui est très appréciable.

test du realme C55

Sur cette taille d’écran, cette résolution se traduit par une densité de pixels de 392 ppp, ce qui est excellent. Il est clair que Realme a accordé une attention particulière à l’écran de ce C55.

L’écran dispose également d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz, ce qui est très bon compte tenu de son prix. Cependant, il est difficile de pleinement profiter de cette fréquence en mode automatique, car il est rare que les animations atteignent cette cadence d’images. Il est donc préférable de régler manuellement le téléphone en mode 90 Hz pour constater la différence.

fréquence d'écran realme C55

Même en termes de luminosité, l’écran s’en sort plutôt bien. Avec un pic de 680 cd/m², il affiche une performance tout à fait respectable pour un téléphone de cette gamme de prix.

En revanche, la reproduction des couleurs de l’écran est un peu décevante. Les couleurs sont plutôt fades, même en mode vif. De plus, je ne suis pas entièrement convaincu par leur fidélité. Cependant, cela n’a pas une grande importance sur un téléphone de cette gamme de prix, car vous ne l’utiliserez certainement pas pour des tâches de création de contenu.

colorimétrie du realme C55

Dans l’ensemble, l’écran est plutôt agréable à utiliser. Je suis agréablement surpris par ses caractéristiques techniques. Le taux de rafraîchissement de 90 Hz renforce mon opinion selon laquelle il s’agit d’une caractéristique essentielle sur un smartphone de nos jours. Si un produit à moins de 200 € peut le proposer, ceux qui coûtent plus cher n’ont aucune raison de ne pas l’inclure.

Performances

Le Realme C55 est équipé du processeur Mediatek Helio G88, conçu spécifiquement pour les smartphones d’entrée de gamme, ce qui correspond parfaitement à ce produit.

Il s’agit d’un processeur octa-core avec la configuration suivante :

  • 2x Cortex-A75 @ 2,0 GHz
  • 6x Cortex-A55 @ 1,8 GHz

Seuls deux cœurs sont dédiés aux tâches nécessitant des performances, tandis que les six autres sont destinés aux tâches légères. Cela permet d’obtenir une faible consommation d’énergie, ce qui se traduit par une bonne autonomie.

Le processeur est accompagné du GPU Mali-G52 MC2, une petite puce graphique cadencée à 950 MHz. Tout comme le CPU, il convient aux utilisations basiques et ne permettra pas de jouer à des jeux 3D gourmands.

test du realme C55

Le smartphone est équipé de 6 Go de RAM, ce qui n’est pas énorme. Le Realme C55 utilise de la RAM LPDDR4X, ce qui est plutôt bon. Bien que ce ne soit pas la dernière génération, cela se rapproche autant que possible des spécifications actuelles pour un smartphone d’entrée de gamme.

En ce qui concerne le stockage, notre modèle dispose de 128 Go, ce qui est très bien pour un smartphone de ce prix. La marque ne précise pas le type de stockage utilisé, ce qui peut être préoccupant.

Si les 128 Go ne sont pas suffisants, il est possible d’ajouter du stockage supplémentaire en utilisant une carte microSD. Le smartphone prend en charge les cartes allant jusqu’à 1 To, ce qui est une capacité standard.

Il est important de ne pas avoir des attentes trop élevées. Après tout, le smartphone coûte moins de 200 €. Cependant, pour un peu moins de 100 € supplémentaires, il est souvent possible d’obtenir un smartphone neuf qui offre une expérience plus fluide. Pour moins de 200 €, il est possible d’acheter un iPhone Xs Max, qui n’est pas un smartphone de dernière génération, mais qui offre des performances bien meilleures.

Passons maintenant aux performances du processeur. Comme je l’ai mentionné précédemment, il s’agit d’un CPU octa-core avec deux cœurs de performance Cortex-A75 et six cœurs d’efficacité.

benchmarks realme c55

Geekbench 6 affiche, après plus de 10 minutes de benchmark, un score de 1377 points en multi-core pour le Realme C55, ce qui est clairement faible. Des anciens smartphones haut de gamme vendus au même prix que ce C55 obtiennent le même score en single-core. Mais Geekbench 6 affiche seulement 400 points en single-core, ce qui est franchement ridicule. En ce qui concerne le benchmark Antutu, le score total est de 263323 points, avec 80814 points pour le CPU. Il est rare de voir un score aussi bas.

Pour ce qui est du stockage et de la mémoire vive du Realme C55. Il dispose de 128 Go de stockage interne, dont le type n’est pas précisé. Si cette quantité ne vous suffit pas, il est possible de l’étendre en utilisant une carte micro-SD.

En ce qui concerne les débits du stockage, ils sont moyens. En écriture séquentielle, nous avons mesuré un débit de seulement 40 Mo/s, tandis qu’en lecture, le débit est de 79 Mo/s.

Notre modèle dispose de 6 Go de RAM en LPDDR4X. Bien que ce ne soit pas la dernière spécification, c’est encore assez bon sur le papier. Nous avons mesuré une vitesse de lecture de 1366 Mo/s, ce qui est convenable. En revanche, la vitesse d’écriture est plus faible, avec seulement 1262 Mo/s. Les latences sont correctes, avec 92,3 ns.

Le GPU n’est clairement pas le point fort du Realme C55. Comme je l’ai mentionné précédemment, même les animations de l’interface sont saccadées. J’ai exécuté tous les benchmarks disponibles sur 3D Mark, et aucun n’a dépassé les 10 images par seconde (FPS), ce qui indique des performances très faibles. Sur 3D Mark Sling Shot, j’ai obtenu un score de seulement 1664 points. À l’autre extrémité du spectre, 3D Mark Wild Life Extreme n’a obtenu que 189 points sur le Realme C55.

Appareil photo

Le Realme C55 est équipé de deux capteurs photo à l’arrière, ainsi que d’un capteur selfie. Cependant, il ne faut pas s’attendre à une qualité photo révolutionnaire sur un téléphone aussi abordable.

L’un des capteurs arrière est un capteur de profondeur de 2 MP, tandis que le capteur principal est un capteur de 64 MP d’une taille de 1/2″. Malheureusement, il n’est pas stabilisé optiquement, ce qui est un peu dommage.

test du realme C55

L’application photo propose plusieurs fonctions telles que le mode Nuit, Rue, Vidéo, Photo, Portrait, 64 MP, Panoramique, Ralenti, Time-lapse et Pro. Il est également possible de contrôler manuellement certains paramètres tels que la mise au point, le temps d’obturation et les ISO. Ces fonctionnalités sont habituellement réservées aux smartphones haut de gamme, donc c’est appréciable de les retrouver sur ce modèle abordable.

Avec un prix inférieur à 200 €, mes attentes en matière de photo pour le Realme C55 ne sont pas très élevées. Il serait injuste de dire que les photos prises avec ce smartphone sont mauvaises. Les couleurs ne sont pas toujours bien gérées, parfois trop saturées, parfois trop fades.

Avec suffisamment de lumière, il est possible d’obtenir des résultats tout à fait décents. L’exposition est bien gérée dans l’ensemble, bien que l’effet HDR soit parfois trop prononcé. Globalement, la qualité des photos est assez bonne.

Je suis particulièrement surpris par la préservation des détails. Bien qu’elles ne soient pas les photos les plus nettes au monde, les détails ne se transforment pas en bouillie de pixels. Ce n’est pas le cas pour tous les smartphones.

Dans l’ensemble, Realme s’en sort étonnamment bien, surtout compte tenu du prix abordable du téléphone. L’appareil propose un zoom numérique allant jusqu’à x10, ce qui est plus que le Pixel 7 qui se limite à x8. Cependant, il est important de noter que si le zoom est élevé, la qualité se détériore et l’image devient pixélisée.

Pour le Realme C55, le résultat du zoom x2 est presque identique à une photo sans zoom. La qualité commence à se détériorer à partir du zoom x5, les détails se perdent et le traitement photo lisse l’image pour réduire le bruit, mais au détriment des détails.

Dans l’ensemble, ce n’est pas mauvais pour un zoom numérique, mais il ne faut pas s’attendre à des résultats spectaculaires. Malgré tout, la perte de qualité reste relativement minimale compte tenu du fait qu’il s’agit d’un zoom entièrement numérique sur des photos qui ne sont pas exceptionnelles à la base.

Logiciel

Le Realme C55 fonctionne sous Android 13 avec la surcouche RealmeUI 4.0, qui apporte des modifications significatives à l’expérience Android par défaut en s’inspirant clairement du système d’exploitation d’Apple.

Realme a tout de même conservé certains principes clés d’Android. Par exemple, le tiroir d’applications est toujours présent, bien que son comportement puisse parfois être frustrant car il active la recherche par défaut.

L’esthétique de l’interface est globalement uniforme dans les différentes applications par défaut. Elle adopte une apparence minimaliste avec des couleurs assez saturées et des courbes très arrondies.

Realme a intégré une fonctionnalité similaire à Dynamic Island dans son interface. Cela permet d’afficher certaines informations, comme le pourcentage de batterie lors de la recharge du smartphone. C’est une idée intéressante, d’autant plus que son intégration avec la caméra frontale est bien réalisée.

Bien entendu, Realme prend en charge les services Google, ce qui est évident mais mérite d’être souligné car ce n’est pas le cas pour tous les fabricants chinois. Le Play Store ainsi que toutes les applications de Google sont préinstallés.

En ce qui concerne les mises à jour, Realme n’est pas particulièrement réactif. À l’heure où j’écris ces lignes en mai 2023, le Realme C55 est toujours sous le patch de sécurité d’Android 13 datant du 5 mars. C’est clairement insuffisant en termes de sécurité.

En fin de compte, malgré une interface visuellement assez simple, le Realme C55 rencontre parfois des problèmes d’exécution des animations de Realme UI. Ces animations sont souvent saccadées ou présentent une latence significative.

Connectivité et sécurité

Le Realme C55 ne prend pas en charge la connectivité 5G. Il se limite donc à la 4G, qui est largement suffisante pour la plupart des utilisations. La 5G peut offrir des avantages dans des cas très spécifiques, mais dans la plupart des situations, les débits restent similaires.

En ce qui concerne le Wi-Fi, ce smartphone se limite au Wi-Fi 5. Cela n’est pas surprenant ni une grande perte pour un produit offert à un prix aussi abordable.

speedtest du realme c55

Cependant, le Realme C55 prend en charge le Bluetooth 5.2, ce qui est largement suffisant pour écouter de la musique avec des écouteurs tels que les Realme Buds Air 3 Neo, tout en conservant une consommation d’énergie minimale. Même de nombreux smartphones haut de gamme utilisent encore cette norme et n’ont pas encore adopté le Bluetooth 5.3.

Ce smartphone est équipé du NFC, ce qui permet d’utiliser des services tels que Google Pay pour effectuer des paiements sans contact. Assurez-vous simplement que votre banque est compatible avec cette fonctionnalité. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours utiliser une banque en ligne comme Revolut.

Passons maintenant aux connectiques physiques. Tout d’abord, il y a un port USB-C sur le Realme C55. Il fonctionne à des vitesses USB 2.0 et prend en charge une charge rapide de 33W.

Le Realme C55 est également doté d’un port jack 3,5 mm. Selon moi, c’est quelque chose d’essentiel sur un smartphone d’entrée de gamme, surtout lorsque le prix d’une paire d’écouteurs dépasse la moitié du prix du téléphone.

Le Realme C55 est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales pour le déverrouillage. Il est positionné sur le côté droit du smartphone et sert également de bouton de verrouillage. Son placement est correct, bien que j’aurais préféré qu’il dépasse légèrement du smartphone.

capteur d'empreintes du realme c55

Les capteurs d’empreintes digitales de ce type existent depuis longtemps et la technologie est bien maîtrisée. On peut construire des capteurs extrêmement précis et rapides. Cependant, sur le Realme C55, ce n’est pas extraordinaire.

La rapidité est au rendez-vous, le smartphone se déverrouille rapidement. Le problème réside plutôt dans la précision, avec des lectures erronées assez fréquentes sans raison apparente. Ce n’est pas catastrophique, mais cela se produit suffisamment souvent pour devenir frustrant.

Le smartphone prend également en charge la reconnaissance faciale. Comme prévu, il s’agit d’une reconnaissance en 2D qui peut être trompée avec une simple photo. Je ne recommande pas son utilisation si vous souhaitez préserver la sécurité de vos données.

Autonomie

Le Realme C55 est équipé d’une batterie de 5000 mAh. Associée à un processeur économe en énergie et à un écran peu gourmand, cela devrait normalement offrir une autonomie exceptionnelle.

Cependant, l’autonomie n’est pas remarquable. Elle vous permettra de tenir une journée complète sans problème, avec environ 20 % de batterie restante. Cependant, compte tenu des composants peu énergivores, je m’attendais à une autonomie plus longue.

batterie du realme c55

En ce qui concerne la recharge, Realme a adopté une approche conservatrice. Le smartphone prend en charge la charge rapide de 33 W, ce qui n’est pas considéré comme très rapide de nos jours. Heureusement, le chargeur est inclus dans la boîte. Le Realme C55 ne prend pas en charge la charge sans fil.

Où acheter le Realme C55 ?

29 février 2024 3 h 46 min
4.5/5 - (15 votes)

Note finale

  • 8/10

    Esthétique

    Esthétiquement parlant, le Realme C55 est bien fini, l'esthétique est soignée et la ressemblance avec le Redmi Note 12 Pro de Xiaomi est marquée.
  • 8/10

    Écran

    L'écran est beau, avec une fréquence de 90 Hz sur un tel smartphone, on peut en être satisfaits.
  • 5/10

    Performances

    Les performances de l'appareil ne sont pas au rendez-vous. Le smartphone est à la traine et la fluidité manque quelque peu.
  • 7/10

    Appareil photo

    L'appareil photo du C55 n'est pas extraordinaire, mais ça fait le travail. Nos attentes sur un tel smartphone restent limitées dans tous les cas.
  • 8/10

    Autonomie

    L'autonomie du Realme C55 est convenable, on n'en attend pas moins d'un tel smartphone, on aurait pu avoir mieux, mais c'est dans la bonne moyenne.
  • 6/10

    Durabilité

    Realme ne met pas très souvent ses smartphones à jour, ces dernières sont parfois lentes à venir, et le smartphone n'est déjà pas très fluide à sa sortie ...

En résumé

Le Realme C55 est un modèle de smartphone bas de gamme. Il est intéressant qu'avec environ 150€, on puisse se procurer un smartphone Android pleinement fonctionnel. Cependant, l'usage quotidien de cet appareil n'est pas sans accroc, en témoigne les nombreux ralentissements lors de la navigation dans les menus. Pour répondre à la question posée en introduction, personnellement, je privilégierais l'achat d'un ancien modèle haut de gamme d'occasion, même si celui-ci n'est pas équipé des dernières mises à jour. Cependant, si votre seule option est l'acquisition d'un smartphone neuf, si son utilisation se limite aux fonctions basiques et si votre budget est extrêmement limité, le Realme C55 pourrait être une alternative à envisager.
6.7 /10

Les plus

  • L'écran 90 Hz
  • L'autonomie convenable
  • Prise en mains agréable et look soigné
  • Le prix abordable

Les moins

  • Les performances à la ramasse
  • L'appareil photo tout de même perfectible
  • La qualité audio médiocre
  • Le suivi des mises à jour pas très régulier

Produits alternatifs

Charles Gouin-Peyrot
Geek passionné d'informatique et de technologie, la légende raconte que je suis né dans une pomme au milieu des figurines Android. Mais il faut toujours se méfier des légendes.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé