Test du Huawei Mate 50 Pro

Huawei est un constructeur de smartphones qui a connu son heure de gloire, mais est empêtré dans quelques ennuis depuis maintenant quelques années. Cependant, si leurs smartphones n’ont pas les services de Google nativement et ne sont pas compatibles à des forfaits mobiles 5G, ce sont de très bons appareils, qui peuvent fonctionner avec les services de Google de manière alternative. Concernant la 5G, ce n’est pas un problème dramatique.
Guillaume, le 8 mars 2023 - Dernière mise à jour le
appareil photo du huaweu mate 50 pro

Notre avis

Mate 50 Pro

Il est difficile de dire du mal de ce Huaweï Mate 50 Pro. L’écran est magnifique, ultra-résistant en plus sur notre version, l’appareil photo est très bon et les performances sont excellentes également. Il n’y a pas grand chose à redire donc sur ce smartphone, si ce n’est, l’absence de 5G sur un smartphone à plus de 1000 € et l’absence des services Google (nativement). Concernant les services de Google, nous avons vu que ces derniers peuvent être installés ultérieurement, gratuitement et sans trop de contraintes. Concernant l’absence de 5G, ça ne doit pas être vu comme un point bloquant, car cette technologie est encore loin d’être absolument indispensable.
8.8 /10

Les plus

  • Écran très agréable
  • Un des meilleurs appareils photo du marché
  • Verre ultra-résistant
  • Très bonnes performances
  • Véritable capteur de reconnaissance faciale 3D

Les moins

  • Absence de 5G
  • Absence des services Google
Sommaire

Huawei est un constructeur de smartphones qui a connu son heure de gloire, mais est empêtré dans quelques ennuis depuis maintenant quelques années. Cependant, si leurs smartphones n’ont pas les services de Google nativement et ne sont pas compatibles à des forfaits mobiles 5G, ce sont de très bons appareils, qui peuvent fonctionner avec les services de Google de manière alternative. Concernant la 5G, ce n’est pas un problème dramatique.

Esthétique

Si l’on doit bien reconnaître quelque chose au constructeur chinois, c’est son savoir-faire et sa qualité de fabrication excellente. Effectivement, le Huawei Mate 50 Pro se démarque de certains concurrents par ses finitions, ici encore plus dans notre édition spéciale.

Cette version, dotée du verre Kunlun Glass, est un modèle un peu spécifique. On y retrouve un verre ultra-résistant, permettant de subir tous types de chocs sans se briser. Si ce n’est pas une raison pour planter des clous avec faire des travaux avec son smartphone, cette résistance accrue lui offre une bien plus grande robustesse, en cas de chute du smartphone notamment.

Les contours de notre version sont dorés, adaptés à la couleur orange du dos du smartphone. Cette couleur orange est par ailleurs en similicuir certifié vegan : aucun produit d’origine animale n’a été utilisé pour ce smartphone. Cette version avec son cuir orange offre par ailleurs un look très esthétique qui change des autres appareils de la marque, mais également du marché.

Sur la face avant, on remarque l’écran incurvé sur les côtés, mais de manière plutôt légère. Les écrans incurvés “à l’ancienne” avec des angles très prononcés ne sont plus trop à l’ordre du jour maintenant, du moins chez Huawei. Mais en règle générale, les constructeurs ont tendance à aplanir légèrement leurs écrans même les plus incurvés.

Tout en haut de cet écran, on remarque bien évidemment la présence d’une large encoche. Cette dernière est exactement là pour les mêmes raisons que sur l’iPhone. C’est bel et bien pour le capteur de reconnaissance faciale, qui utilise un système de capteurs 3D pour déverrouiller le smartphone. Ce système, nettement plus efficace qu’un capteur de reconnaissance 2D via l’unique caméra frontale des smartphones comme l’immense majorité des autres appareils Android.

Les boutons de volume ainsi que le bouton de verrouillage / déverrouillage du Mate 50 Pro se situent sur la droite de l’appareil, une position assez ergonomique, mais pas encore assez. Une position encore plus ergonomique serait de disposer les boutons de volume sur la gauche et sous la forme de deux boutons séparés. Mais ça, encore trop peu de constructeurs ne le font.

Le lecteur de carte SIM se trouve en bas de l’appareil, au niveau de la tranche inférieure. Il permet de loger deux cartes au format nano-SIM. A côté de ce dernier, se trouvent le micro, le connecteur USB-C et un haut-parleur pour l’écoute musicale notamment. Si l’on regarde à l’opposé, sur la tranche supérieure de l’appareil, on y constate la présence d’un second microphone, mais également d’un émetteur infrarouge.

Sur le look, le Mate 50 Pro semble assez complet et bien fini, la qualité de l’appareil est vraiment bonne et la fabrication réalisée avec soin. On voit rapidement qu’il s’agit d’un appareil haut de gamme et c’est la moindre des choses, lorsque l’on dépense autant d’argent dans un smartphone.

Écran

Le Mate 50 Pro se dote d’un écran assez grand, d’une diagonale de 6.74 pouces très exactement. C’est un des écrans les plus grands que l’on peut trouver sur un smartphone et c’est très bien ainsi, cela permet d’avoir une grande dalle pour potentiellement regarder des films ou jouer à quelques petits jeux sur smartphone. La taille assez large de l’écran permet également d’outrepasser l’encoche qui prend de la place et qui n’est parfois pas très agréable.

On remarque cependant que les bordures sont très fines. Lorsque l’on regarde un film par exemple, il n’est jamais agréable d’être perturbé par une encoche qui mange une partie de l’écran. Mais ici, ce n’est pas si dérangeant du fait que l’on peut masquer les parties supérieures gauche et droite de l’écran dans les paramètres du smartphone.

L’écran adopte une dalle OLED naturellement, c’est la moindre des choses sur un écran de smartphone à plus de 1000 €. Cette dalle OLED permet plusieurs choses, déjà un contraste infini, des meilleurs qui soit. Elle offre également une prise en charge des couleurs sur 10 bits, ce qui offre jusqu’à 1,07 milliard de couleurs. De quoi avoir un écran ultra précis et vif dans sa colorimétrie.

En revanche, ce qui est dommage, c’est le réglage de l’écran par défaut. Ce dernier est configuré en mode “Couleurs normales” alors que le mode “Couleurs vives” est nettement plus agréable et permet des couleurs bien plus dynamiques et forcément … vives, comme ce mode l’indique.

La résolution est l’écran est de 2616 x 1212 pixels, pour une densité de pixels assez importante, de l’ordre de 427 DPI, soit nettement plus que ce que l’œil humain est en capacité de distinguer.

Cette dalle OLED offre une fréquence d’actualisation de 120 Hz, permettant une navigation ultra-fluide dans tout le smartphone. Ce paramètre est réglable et on peut activer le 120 Hz en permanence, ou l’activer en mode dynamique, c’est à dire uniquement quand il y en a besoin. Dans l’application téléphone par exemple ou quand vous envoyez un message, il n’est pas utile d’avoir 120 images par seconde.

Cette fonctionnalité peut également se désactiver et on peut se contenter du 60 Hz, si vous souhaitez économiser un peu de batterie. Ce n’est toutefois pas la solution idéale pour laisser un peu d’autonomie au smartphone à la fin de la journée, il y a très certainement bien plus efficace comme méthode. Sinon, l’écran est excellent, il se situe dans les meilleurs smartphones du marché sur ce point également.

Ajoutons également que l’on retrouve sur ce Mate 50 Pro, un verre Kunlun Glass, un verre ultra-résistant et solide, que Huawei a conçu spécifiquement pour ses appareils les plus hauts de gamme. Ce dernier peut en effet être malmené sans faiblir. Cependant, ce que l’on remarque avec les verres comme ce dernier et celui des iPhone, c’est que c’est ultra-résistant à toute épreuve, certes. Par contre, les rayures se font bien plus facilement dessus. Mais le verre ne casse pas, il faut choisir …

Il est même possible d’enfoncer un clou avec ou de casser des noix si vous le souhaitez, bien que ça ne soit pas vraiment une idée à reproduire chez soi. Si vous pouviez éviter d’ailleurs, ça ne serait pas une mauvaise idée. Ne prenons en effet pas de risques inutiles.

Performances

En termes de performances, le Mate 50 Pro ne déçoit pas. Il est équipé du processeur Snapdragon 8+ Gen 1, associé à 8 Go de RAM et 512 Go de stockage interne. Cette combinaison assure une expérience de navigation fluide et rapide, sans aucun ralentissement ni lag. Les applications se lancent rapidement et les jeux sont fluides et réactifs, offrant une expérience de jeu immersive.

Mais détaillons un peu plus les caractéristiques du smartphone, nous retrouvons un processeur doté de 8 cœurs, un cœur ultra-puissant, trois cœurs puissants et quatre cœurs efficients. Cette combinaison permet de faire du matériel performant, qui fonctionne à la perfection, mais qui sait de temps en temps se montrer sobre et économe en énergie, ce qu’il faut bien pour avoir une batterie qui tient toute la journée.

Avec ceci, de la RAM en LPDDR5X naturellement et du stockage en UFS 3.1, c’est le minimum pour un smartphone aussi haut de gamme. Passons maintenant au cœur du sujet, que vaut cet appareil en termes de performances ?

Pour ce qui est des performances du CPU, nous les avons mesurées avec GeekBench et avec Antutu. Ces derniers permettent d’apporter un regard assez clair sur les performances pures de l’appareil. Le score GeekBench est de 3570 points et le score Antutu Benchmark est de 923553 points, sont 197640 points pour la partie CPU uniquement. Ce n’est pas le score le plus élevé qu’aura fait le Snapdragon 8+ Gen 1, il semble ici un peu bridé par rapport au score supérieur à 1 million que ce dernier est en capacité de faire sur d’autres smartphones.

Ce n’est toutefois rien de catastrophique, bien loin de là. Pour ce qui est de la RAM et du stockage, c’est également très bon et assez rapide, on retrouve des débits de la puce de stockage de l’ordre de 1300 Mo/s en lecture et de près de 800 Mo/s en écriture, c’est excellent.

Et pour certitude, le smartphone fonctionne parfaitement bien et il reste pleinement fluide, quoi que l’on fasse avec. A un tel prix en même temps, c’est le minimum que l’on est en droit d’attendre d’un tel smartphone.

Enfin, pour ce qui est des performances graphiques, le plus important sur un tel smartphone, c’est également excellent. Pour revenir sur le score Antutu, il est de 445358 points pour la partie GPU du Snapdragon 8+ Gen 1, ce qui est excellent. Cet Adreno 730 se situe dans les meilleurs processeurs graphiques pour smartphone et ses performances sont légèrement en dessous d’une Nvidia GeForce GTX 1050.

Appareil photo

L’un des points forts du Mate 50 Pro est son appareil photo. Il est équipé d’un appareil principal de 50 mégapixels ainsi que d’un second capteur de 13 mégapixels et d’un téléobjectif de 64 mégapixels pour des photos de haute qualité. Les photos prises avec le téléphone sont claires, détaillées et colorées, avec une bonne plage dynamique pour des photos de qualité même dans des conditions de faible luminosité. Le téléobjectif de 64 mégapixels permet également de prendre des photos de sujets éloignés avec une grande précision.

appareil photo du huawei mate 50 pro

Voici quelques exemples de photos prises avec le Huawei Mate 50 Pro, en mode automatique dans un premier temps, puis avec le zoom dans un second temps.

Comme on peut le constater, les photos prises avec le smartphone sont de très belle qualité. Elles ne sont pas prises par défaut en 50 MP mais en 12,5 MP, une résolution plus faible et surtout, qui ne prend pas trop de place dans le stockage interne du smartphone. Voici maintenant quelques photos prises en utilisant le zoom avec le téléobjectif de 64 MP de l’appareil.

Comme on peut le constater, à moins de pousser le zoom à son maximum, c’est à dire x100, les photos restent globalement nettes. Avec un traitement logiciel derrière visant à en améliorer la netteté et à réduire le grain certes, mais c’est la même chose sur tous les smartphones. C’est définitivement sur les smartphones Huawei que les photos sont les plus nettes avec le zoom, on peut prendre des photos en x50 sans trop de soucis et sans s’inquiéter de la qualité.

Si certes, ce n’est pas la meilleure qualité qui soit, ça reste globalement très correct. Les photos avec le zoom x10 sont excellentes, elles proposent une qualité visuelle quasi irréprochable, comme si l’on prenait une photo en x1 avec le capteur principal.

En vidéo également l’appareil se débrouille correctement. Le Mate 50 Pro permet de prendre des vidéos jusqu’en 4K Ultra HD à 60 images par seconde, ce qui convient parfaitement pour l’immense majorité des utilisateurs. D’autres résolutions de moindre qualité sont également disponibles pour les utilisateurs qui souhaitent des vidéos potentiellement plus longues et moins lourdes.

On ne retrouve en revanche pas la possibilité de prendre des vidéos en 8K avec ce smartphone. En toute franchise, est-ce grave ? Non. Est-ce indispensable de prendre des vidéos 8K non stabilisées, en seulement 25 images par seconde ? Nous n’en sommes pas certains non plus, ce n’est donc pas un souci de ne pas pouvoir le faire ici, on se contentera bien de la qualité 4K à 60 fps.

Quant à la caméra frontale, cette dernière, de 13 mégapixels est également de qualité, avec des photos claires et détaillées pour les selfies et les vidéos en direct. Le téléphone est également équipé d’une fonctionnalité de reconnaissance faciale pour un déverrouillage rapide et sécurisé.

Logiciel EMUI

EMUI est la surcouche Android des smartphones Huawei. En effet, ces derniers ne sont pas encore passés sur leur interface faite-maison, HarmonyOS. Ce logiciel qui se base sur Android, équipe déjà les tablettes et les montres connectées de la marque. Cependant, pour les smartphones, c’est encore EMUI pour l’instant.

Nous n’allons pas repasser sur toute l’interface des smartphones Huawei, mais simplement sur un point bien évident et essentiel, l’installation des applications de Google et des services de Google. Si l’on vous dit qu’on ne trouve pas le PlayStore sur ce smartphone, c’est évident que ça va refroidir pas mal d’utilisateurs. Cependant, Huawei dispose de l’AppGallery, qui est relativement complète, ainsi que de Petal Search. Cette application permet d’effectuer des recherches sur internet, mais également de télécharger des applications via d’autres sources.

Puis pour les plus téméraires, une action qui prend environ 2 minutes dans la durée d’utilisation du smartphone, il est possible d’installer GSpace. Cette application gratuite, permet de télécharger et d’installer toutes les applications de Google. Avec en effet, le PlayStore, mais également YouTube, Google Drive, Google Maps, …

Ce n’est donc pas très compliqué et avec GSpace, on peut retrouver pas mal d’accès à des services que l’on pensait pourtant avoir perdu, sans les services de Google sur le smartphone. Mais ces services ne sont pas très complexes à retrouver et même si Huawei ne vante pas la solution GSpace publiquement, nous l’avons essayée et ça fonctionne parfaitement bien.

Sinon, pour le reste de l’interface, c’est Android, à la sauce Huawei cependant. Avec quelques options de continuité entre les divers appareils de la marque, la possibilité de transférer l’affichage de son smartphone vers son ordinateur notamment, de transférer des documents facilement, ou encore de répondre aux messages avec. Bref, Huawei permet de nombreuses options avec son smartphone et ses appareils, comme encore afficher le contenu de l’écran de son smartphone, sur un MateView 28 pouces.

Connectivité et sécurité

Pour ce point, on note déjà un premier défaut du smartphone, le fait qu’il ne soit pas compatible 5G. C’est dommage, certes, mais ce n’est pas non plus un drame. Chez nous en France, la 5G n’atteint pas encore des débits foudroyants et la 4G+ convient encore parfaitement pour l’immense majorité des usages.

Cependant, l’absence de 5G peut être un argument pour éviter ce smartphone et passer sur une autre référence. Voici alors quelques éléments à connaître. Premièrement, si vous êtes chez un opérateur low-cost comme Sosh, RED by SFR ou B&You, vous n’avez pas forcément la 5G. Déjà, chez Sosh, elle n’est pas disponible, mais chez les autres opérateurs, elle n’est pas forcément disponible sur tous les forfaits.

On se contente donc sans trop de soucis de la 4G+ et pour avoir fait des tests sur le réseau d’Orange, ce n’est pas tellement un problème de ne pas avoir la 5G pour l’instant, du moment que les antennes permettent un débit convenable et qu’elles ne sont pas saturées.

speedtest avec le mate 50 pro
Débits en Wi-Fi 6 sur le Mate 50 Pro

Pour ce qui est du restant de la connectivité, on retrouve sur ce Mate 50 Pro, la prise en charge de la connectivité Wi-Fi 6 pour internet à domicile, mais pas de la Wi-Fi 6E, ce qui est dommage mais pas forcément dramatique non plus. Pour l’instant, sur un smartphone, on peut sans trop de soucis se contenter d’une connectivité Wi-Fi 6. Les débits sont très bons et si vous avez un bon routeur et / ou une box compatible, c’est suffisant.

Pour le reste, on dispose avec cet appareil du Bluetooth 5.2, permettant d’écouter de la musique sur des appareils sans fil, mais également du NFC. Cette technologie permet la connexion rapide de certains appareils, mais également de payer sans contact et sans avoir à sortir sa carte bancaire.

Pour ce qui est de la partie sécurité, le Huawei Mate 50 Pro est doté d’un capteur de reconnaissance faciale en 3D sur la partie supérieure du smartphone. Ce système est assez imposant et force le constructeur à mettre une encoche sur la partie supérieure de l’appareil. Ce n’est pas le système le plus élégant qui soit cependant, Apple l’a bien fait pendant des années et Huawei le fait depuis le Mate 20 Pro, il vaut mieux avoir une encoche que louper le coche de la reconnaissance faciale 3D, efficace, de jour comme de nuit et très fiable.

Ici, on ne peut pas déverrouiller le smartphone avec une simple photo, comme on pourrait le faire sur un smartphone Android “classique”.

Le Mate 50 Pro se dote également d’un capteur d’empreintes digitales sous l’écran. Ce dernier permet d’enregistrer jusqu’à 5 empreintes différentes et offre la possibilité de déverrouiller son smartphone du boit du doigt. C’est très pratique, mais un capteur encore plus rapide aurait été appréciable sur un smartphone aussi haut de gamme.

Autonomie

En ce qui concerne la batterie, le Mate 50 Pro est équipé d’une batterie de 4700 mAh avec une charge rapide de 66W pour une utilisation continue tout au long de la journée. Ce n’est pas la charge la plus rapide que l’on connaisse, bien d’autres smartphones proposent des charges à 100, 150 voire 200 Watts, mais entre-nous, 66 Watts, ça reste très bien.

Cela permet de charger le Mate 50 Pro en environ 40 minutes, ce qui est très rapide. Le matin, si vous n’avez pas eu le temps de le charger pendant la nuit, ça ne vous prendra que le temps de vous préparer et il sera déjà quasiment chargé entièrement. Si ce n’est pas le cas, il peut tenir sans trop de soucis pendant toute la journée chargé à 80 ou 90%.

L’autonomie est d’environ une journée en utilisation dite “normale”, ce qui inclut quelques appels, des échanges de messages, de photos, de la navigation sur les réseaux sociaux (Facebook, TikTok, Instagram, Snapchat et Twitter), ainsi que quelques jeux légers. Si vous en avez une utilisation intensive par contre, l’autonomie peut rapidement descendre et le smartphone peut ne plus être suffisamment chargé vers 15 ou 16 heures, mais il faut vraiment l’utiliser de manière très intense.

Le Mate 50 Pro est également compatible avec la charge sans fil rapide de 50W pour une recharge rapide et pratique, juste en posant le smartphone sur un support dédié. Il permet également la charge inversée sans fil. Il suffit d’activer la fonctionnalité, de poser le téléphone sur l’écran et de poser l’autre appareil à charger dos-à-dos au Mate 50 Pro, et ça fonctionne.

La charge n’est pas très rapide, mais ça fait le travail et ça permet de charger par exemple des écouteurs Bluetooth, ce qui est toujours pratique.

Ou se procurer le Huawei Mate 50 Pro et à quel prix ?

27 février 2024 10 h 14 min

Note finale

Mate 50 Pro

  • 9/10

    Esthétique

    Huawei a pour habitude de soigner l'esthétique de ses appareils, c'est ici chose faite. Le design est examplaire, surtout avec le dos en similicuir de notre version Kunlun Glass.
  • 9/10

    Écran

    L'écran, en plus d'être ultra-résistant, est un des meilleurs écrans du marché. Il a tout pour plaire.
  • 8/10

    Performances

    Le Mate 50 Pro est doté d'une des meilleures puces que l'on trouve sur le marché actuellement, le seul hic, c'est qu'il n'a pas la 5G.
  • 10/10

    Photo

    Comme à son habitude, Huawei n'a pas trop de mal à se placer dans le top du classement des meilleurs smartphones en termes d'appareil photo.
  • 8/10

    Autonomie

    L'autonomie reste convenable, le smartphone propose la charge sans fil, la charge filaire à 66 Watts et la charge inversée sans fil.
  • 9/10

    Durabilité

    Huawei met à jour ses smartphones régulièrement et même sans les services de Google, les smartphones de la marque bénéficient des mises à jour logicielles assez souvent.

En résumé

Mate 50 Pro

Il est difficile de dire du mal de ce Huaweï Mate 50 Pro. L’écran est magnifique, ultra-résistant en plus sur notre version, l’appareil photo est très bon et les performances sont excellentes également. Il n’y a pas grand chose à redire donc sur ce smartphone, si ce n’est, l’absence de 5G sur un smartphone à plus de 1000 € et l’absence des services Google (nativement). Concernant les services de Google, nous avons vu que ces derniers peuvent être installés ultérieurement, gratuitement et sans trop de contraintes. Concernant l’absence de 5G, ça ne doit pas être vu comme un point bloquant, car cette technologie est encore loin d’être absolument indispensable.
8.8 /10

Les plus

  • Écran très agréable
  • Un des meilleurs appareils photo du marché
  • Verre ultra-résistant
  • Très bonnes performances
  • Véritable capteur de reconnaissance faciale 3D

Les moins

  • Absence de 5G
  • Absence des services Google

Produits alternatifs

Guillaume
Passionnée par l'univers des Telecom, j'ai créé ce site pour aider chacun à mieux s'y retrouver au milieu de la guerre des prix des opérateurs aussi bien sur les forfaits mobile que sur les box internet. La dynamique du secteur en a fait mon métier.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé