Test du Galaxy Z Flip 5 : Des améliorations notables et très intéressantes

Samsung a présenté ses nouveaux smartphones, dont le Galaxy Z Flip 5. Ce dernier, apporte pas mal de changments face à la version précédente. On note par exemple l'écran qui se ferme totalement, mais également l'écran secondaire, qui a enfin une réelle utilité.
Charles Gouin-Peyrot, le 8 septembre 2023 - Dernière mise à jour le
samsung galaxy z flip 5

Notre avis

Le Samsung Galaxy Z Flip 5 est un très bon smartphone Android. Il affiche des performances vraiment bonnes et surtout, il apporte enfin un peu d'innovation. Après un petit écran qui ne servait pas à grand chose, enfin, le constructeur offre un vrai écran qui peut avoir plusieurs utilités. Si l'on ajoute à cela, la charnière qui se ferme enfin complètement, sans laisser de jour entre les deux parties de l'écran du smartphone, c'est pleinement satisfaisant. En somme, si vous souhaitez un smartphone pliable vertical, qui s'adapte globalement à toutes les mains et qui fait bien le travail, c'est très certainement le Z Flip 5 qu'il vous faut. Ce dernier apporte selon moi, plus d'innovations que son grand frère le Fold.
8.3 /10

Les plus

  • L'écran qui se ferme enfin intégralement sans jour entre les deux parties
  • Le second écran qui a enfin une vraie utilité
  • La qualité de construction globale
  • La qualité audio
  • OneUI toujours aussi bien optimisé

Les moins

  • Une partie de l'écran externe mangée par les capteurs photo
  • Pas de caméra frontale sous l'écran
  • Pas de charge rapide ni de chargeur intégré
Sommaire

Samsung a sorti deux nouveaux smartphones pliables cette année, comme à son habitude. Au programme, le Galaxy Z Fold 5, le plus grand des deux, mais surtout, le Galaxy Z Flip 5. Plus compact que son grand frère, mais surtout nettement amélioré dans cette nouvelle cinquième itération, voyons ce que le smartphone apporte de nouveau.

Esthétique

Il est important de noter plusieurs points d’amélioration notable sur le Galaxy Z Flip 5. En premier lieu, le smartphone ressemble cependant à son prédécesseur sur pas mal de points. Samsung n’en a pas profité pour changer l’esthétique globale de l’appareil, pour une simple et bonne raison, le look du Z Flip 4 était déjà très aguicheur et élégant.

Cependant, le fabricant sud-coréen a profité des tacles de différents concurrents, pour apporter certaines corrections largement nécessaires à son smartphone pliable façon miroir de poche. On peut évoquer en premier lieu, le changement notable concernant la fermeture de l’appareil. Enfin, le Z Flip 5 se referme intégralement, sans laisser de jour entre les deux parties de l’écran au niveau de la charnière.

samsung galaxy z flip 5

Il était temps, au bout de cinq versions, que le fabricant s’active sur ce point. Longtemps critiqué par des fabricants comme Honor ou Motorola pour ce problème, c’est maintenant chose réglée. Même s’il est regrettable qu’un géant comme Samsung attende aussi longtemps, on peut se satisfaire du fait que Samsung comprenne la demande de la clientèle.

samsung galaxy z flip 5

Une autre amélioration notable concerne l’écran externe de l’appareil. Au lieu d’un petit écran d’une taille ridicule qui, disons-le franchement, ne servait pas à grand chose à part lire l’heure, on retrouve maintenant un grand écran avec de réelles fonctionnalités. Il est possible de tout afficher dessus, de répondre à un message ou même de regarder des vidéos sur YouTube avec le smartphone fermé. On peut également penser à de la lecture musicale, il est bien plus agréable de ne pas avoir à ouvrir son smartphone sans cesse pour changer de musique.

samsung galaxy z flip 5

Niveau esthétique globale sinon, c’est toujours aussi propre, on regrette toutefois que l’écran extérieur soit amputé d’une petite partie de sa surface pour y loger les deux capteurs photo de l’appareil en revanche. Mais c’est normal, il faut bien loger ces caméras, et en réalité à l’usage, ce n’est pas aussi dérangeant que l’on peut l’imaginer.

samsung galaxy z flip 5

Les bordures de l’appareil sont toujours brillantes, mais n’inspirent pas la qualité d’un acier d’iPhone 14 Pro, ce n’est cependant pas dramatique car ce ne sont pas les bordures d’un smartphone que l’on regarde le plus. Une fois l’appareil ouvert, attardons-nous sur le dos de ce dernier.

En haut, se trouve l’écran externe, avec les deux caméras précédemment évoquées ainsi que le flash. En bas, se trouve une vitre, ici blanche dans notre version, qui apporte un joli contraste avec le haut noir du Galaxy Z Flip 5. Ce dos est en verre, afin de permettre la charge sans fil de l’appareil.

samsung galaxy z flip 5

Lorsque l’on passe sur la face avant de l’appareil, on y remarque l’écran qui prédomine bien évidemment, avec ici une diagonale de 6,7 pouces. C’est l’un des plus grands écrans que l’on peut trouver sur un smartphone, ce n’est pas un mal car le Z Flip 5 doit être grand pour être vraiment utile.

Au fil des années, les bordures se sont affinées, mais restent toujours présentes, afin de préserver l’écran lors de la fermeture de l’appareil. Il est en revanche important de noter que Samsung n’a pas fait grand effort sur la pliure centrale.

samsung galaxy z flip 5

Cette dernière est toujours clairement visible et se ressent franchement à l’usage. Alors que d’autres constructeurs ont réussi à faire quelque chose de plus discret, le géant sud-coréen n’a pas encore réussi à estomper au maximum cette pliure, assez disgracieuse dans les débuts de l’utilisation du smartphone, pour quelqu’un de non habitué.

samsung galaxy z flip 5

Sur la tranche droite de l’appareil, se trouvent les boutons de réglage du volume, toujours en un seul module et deux interrupteurs distincts, j’aurai préféré deux boutons clairement distincts placés sur la gauche ici. Juste en-dessous, c’est le bouton de verrouillage / déverrouillage de l’appareil qui intègre le capteur d’empreintes digitales. En effet, il n’est pas possible sur ce type d’écran, de le positionner à l’intérieur du smartphone. Notons également que la présence de l’écran externe obligerait à ouvrir l’appareil systématiquement pour le déverrouiller, ce qui n’est pas très pratique et rendrait ce second écran inutile.

samsung galaxy z flip 5

Sur la tranche gauche, se trouve le tiroir SIM, quand la tranche inférieure du smartphone regroupe le microphone pour les appels, un haut-parleur, accompagné du connecteur USB-C pour la recharge et le transfert de données via OTG.

Enfin, la tranche supérieure de l’appareil se compose d’un microphone, permettant d’appeler en mode haut-parleur notamment, ou de faire fonctionner l’assistant vocal de l’appareil, ainsi que d’un second haut-parleur pour la diffusion audio notamment.

Écrans

Le Samsung Galaxy Z Flip 5 est doté de deux véritables écrans. Si la version précédente n’était pas vraiment intéressante pour son écran externe, cette nouvelle version adopte un écran nettement plus grand sur l’extérieur de l’appareil. Ce second écran a enfin une réelle utilité et n’est plus là juste pour la gloire, ou à la limite donner l’heure.

Sa première utilité, c’est le fait de pouvoir prendre des photos avec la caméra dorsale de l’appareil, en ayant un visuel sur ce que l’on prend en photo. C’est intéressant, car cela permet de profiter de photos de meilleure qualité qu’avec la caméra frontale.

samsung galaxy z flip 5

Cet écran secondaire de 3,4 pouces de diagonale et d’une résolution de 720 x 748 pixels, adopte toutefois une fréquence de 60 Hz seulement. Cependant, ce n’est pas très dérangeant, car ce n’est pas l’écran principal de l’appareil. La fréquence de 60 Hz d’ailleurs, se remarque à peine. Là où c’est réellement dérangeant, c’est lorsque l’on a deux écrans côte-à-côte, l’un en 60 Hz et l’un en 120 Hz. Ici, on constate à peine le taux de rafraîchissement plus faible.

L’écran est bien évidemment une dalle AMOLED, un classique chez Samsung, on n’en attendait pas moins cependant d’un tel smartphone. L’écran est beau et lumineux, aucun défaut n’est à signaler.

samsung galaxy z flip 5

Il est juste un peu dommage que ce dernier soit amputé de son coin inférieur droit par les deux caméras dorsales ainsi que le flash, mais il faut bien les loger. Au final à l’usage, ce n’est pas si dérangeant, même si l’on aurait apprécié un écran un peu plus grand.

L’écran principal du Z Flip 5 est quant à lui d’une taille de 6,7 pouces de diagonale. Cette dalle, assez grande par ailleurs, adopte une résolution Full HD+, soit ici 2640 x 1080 pixels. Naturellement, cet écran est une dalle 120 Hz, ce qui est indispensable sur un smartphone de cette catégorie. La dalle est LTPO, ce qui signifie qu’elle peut passer sa fréquence de 1 à 120 Hz, selon ce que vous faites sur le smartphone. Pour un envoi de message par exemple, inutile de passer en 120 Hz.

samsung galaxy z flip 5

Cependant, on constate toujours le même problème que sur les versions précédentes. La pliure au centre de l’écran est bien marquée, elle se voit clairement quand on ne tient pas le smartphone parfaitement en face de soi et se ressent vraiment à l’usage, lorsque l’on passe son doigt au centre de l’écran.

Il est dommage que Samsung n’ai pas poussé ses efforts à ce sujet. Sinon, la dalle est franchement belle, c’est une dalle AMOLED de chez Samsung en même temps, on ne pouvait pas en attendre moins. La luminosité est de 1600 nits, ce qui est également excellent ici, c’est dans la moyenne haute sur encore peu de smartphones à l’heure actuelle.

Il est également possible de régler la colorimétrie du smartphone, deux modes sont disponibles à savoir :

  • Vif
  • Naturel

samsung galaxy z flip 5

Comme toujours, je laisse mon smartphone ne mode “Vif”, permettant d’afficher des couleurs plus vives.

L’appareil est également doté d’un mode sombre, permettant d’adoucir la luminosité de l’appareil en conditions de faibles luminosité ambiante.

samsung galaxy z flip 5

Il est possible de régler ce dernier pour l’activer tout le temps, ou à certaines horaires définies par l’utilisateur.

Performances

Le Z Flip 5 embarque le SoC Snapdragon 8 Gen 2, vu et revu dans tout un flot de smartphones sortis depuis cette année. C’est le même que dans le Galaxy S23 notamment, mais également que dans le Fold 5 entre autres. Ce SoC est à l’heure actuelle, le plus sur les smartphones Android. Avec ceci, le Z Flip 5 est doté de 8 Go de RAM et de 512 Go de stockage, ce qui laisse la possibilité de stocker pas mal de photos ou vidéos dessus.

Pour en finir avec la partie théorique et avant de passer aux benchmarks, le GPU est ici un Adreno 740 de chez Qualcomm, intégré au SoC. C’est également un des processeurs graphiques les plus performants du marché.

Maintenant que toutes les informations sont données, on peut passer aux tests. Ici, le smartphone se débrouille très bien, malgré qu’il ne soit pas le plus performant du marché non plus. En effet, le Asus ZenFone 10 le dépasse, mais les performances restent malgré-tout élevées, il permet de faire tourner toutes les applications du PlayStore sans le moindre ralentissement.

En termes de performances c’est donc pas mal du tout, avec un score honorable sur Antutu, malgré que ça ne soit pas le meilleur score révélé dans tous les tests de smartphones dotés du Snapdragon 8 Gen 2.

Sur GeekBench, c’est également un très bon score, cependant, ce n’est toujours pas le maximum de ce que peut délivrer ce SoC ultra-performant.

performancetest du z flip 5

Niveau performances de la RAM, c’est très bon, avec plus de 3800 Mo/s en lecture et en écriture, avec 24 nanosecondes de latences, ce qui est excellent. Pour ce qui est du stockage, c’est également très bon, avec plus de 1800 Mo/s en lecture et plus de 1100 Mo/s en écriture, ce n’est pas le sommet de ce que l’on peut avoir avec ce SoC et l’UFS 4, mais ça reste très convenable malgré-tout.

Enfin, les performances graphiques du Z Flip 5 sont très bonnes, il est doté de l’excellent Adreno 740 développé par Qualcomm, un des processeurs graphiques les plus performants du marché.

3dmark sur le z flip 5

Comme peuvent en témoigner les performances sur 3DMark, le processeur graphique se débrouille à merveille et dépasse le score maximal de plusieurs benchmarks.

Appareil photo

Le Samsung Galaxy Z Flip 5 dispose de deux capteurs photos au dos. Les deux adoptent la même résolution de 12 MP. Il est dommage que Samsung ne voit pas plus grand et ne propose pas de 50 MP comme sur le Fold, cependant, ce n’est pas si dramatique. On profite d’un capteur principal permettant de prendre des photos avec un zoom numérique x10, ainsi que d’un capteur grand-angle.

Belle surprise ici, le grand-angle prend des photos en x0,5, ce qui était monnaie courante auparavant chez Samsung, mais qui ne l’est plus tellement avec les nouveaux smartphones sortis. Le Fold 5 lui-même n’a pas un angle de vue aussi grand !

Ici en plus, il est possible de se prendre en photo avec les capteurs au dos, tout en voyant ce que l’on prend ! On peut en effet utiliser l’écran externe de l’appareil pour prendre de belles photos avec les capteurs dorsaux, ce qui est la petite particularité typique du Z Flip 5, ce qui n’était pas possible avec la version précédente.

Les photos prises avec le Galaxy Z Flip 5 sont de bonne qualité ! En effet, le smartphone se débrouille très bien en photo de jour, avec des couleurs vives, dynamiques et claires, qui sont fidèles à la réalité. On a souvent accusé Samsung de surjouer les couleurs, plus ici en tout cas.

On pouvait cependant s’y attendre, le Z Flip 5 n’allait pas proposer une qualité photo déplorable, bien au contraire.

Pour ce qui est du zoom, en revanche, le smartphone monte à x10 en zoom numérique, au maximum. C’est assez léger pour un appareil aussi onéreux, mais Samsung ne pouvait pas loger un écran et trois capteurs photo ultra-performants. Les photos à x10 ne sont pas trop mauvaises, bien que ça reste du zoom numérique, ce n’est pas non plus l’eldorado de la photo.

Enfin, de nuit, ici dans un environnement avec très peu d’éclairage, les photos sont d’une qualité somme toute très correcte. Ce ne sont pas les photos les plus claires que l’on ai pu avoir, certains appareils Huawei font mieux, mais ça reste très correct malgré-tout, on peut distinguer certains détails que même nos yeux ne voient pas.

Logiciel

OneUI a bien évolué au fil des années, et aujourd’hui, nous sommes à la version 5.1.1, le smartphone est livré avec Android 13 lors de la réception. Cette mise à jour apporte des améliorations utiles et surtout des optimisations en termes de stabilité.

Samsung a su donner une touche unique à OneUI, qui ressemble certes aux autres OS, mais n’est pas une reprise pure et brute d’Android stock, comme on peut le voir chez certains concurrents. Sony ou Motorola notamment, sont de grands adeptes d’Android stock, avec quelques personnalisations rapides et c’est dans la boite, le smartphone part à la vente. Samsung a bien travaillé son OS.

samsung galaxy z flip 5

L’utilisation de l’interface reste incroyablement fluide. Aucun lag, aucune saccade, aucune chute de framerate durant les animations. De plus, Samsung maîtrise l’adaptation de son interface selon les dimensions de ses smartphones. Le modèle pliable de petite taille, doté d’un écran de 6,7 pouces, s’associe à merveille avec cette interface.

Pour ceux qui aiment tout centraliser sur leur téléphone, Samsung Dex est une option. Connectez votre appareil à un écran, et le Z Flip 5 devient un ordinateur avec toutes les fonctionnalités nécessaires. C’est pratique en déplacement. Pour moi, cela ne remplace pas un PC ou un Mac, mais face à un choix entre un Chromebook et un smartphone comme celui-ci, je pencherais pour le téléphone.

Connectivité et sécurité

Il est indispensable qu’un smartphone aussi haut de gamme soit doté des dernières technologies de connectivité sans fil à minima. Pour la connectivité filaire, on repassera. Ici, le Z Flip 5 offre une connexion Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.3. C’est bien, on aurait apprécié une compatibilité Wi-Fi 7 avec les nouveaux routeurs qui vont arriver prochainement, mais tant pis, on se contentera d’une norme un peu inférieure. Malgré-tout, le Wi-Fi 6E offre d’excellents débits.

Sinon, on retrouve bien évidemment un smartphone compatible avec l’ensemble des bandes 5G françaises, permettant de capter internet en haut débit mobile. La seule limitation qui existe, sera la présence d’antennes 5G ou non à proximité de chez vous. Bien évidemment, le type d’antennes est également une problématique importante, une antenne en 3,5 GHz et une en 2100 MHz ne proposeront pas les mêmes services.

L’appareil est également doté d’une puce NFC, lui permettant tout ce que peur offrir cette technologie, comme payer sans contact ou connecter rapidement un appareil Bluetooth, qui serait doté du NFC toutefois.

samsung galaxy z flip 5

La connectique physique de l’appareil se cantonne à un port USB-C en USB 3.2, ce qui est suffisant en soi, pour des débits de transfert de données élevés, pour les utilisateurs qui branchent encore leur smartphone à leur ordinateur.

Côté sécurité, on retrouve sur la tranche droite du Z Flip 5, le bouton de verrouillage / déverrouillage. Ce dernier intègre le capteur d’empreintes digitales. Il n’était en effet pas possible avec ce type d’écran, de mettre le capteur sous l’écran, et ça n’aurait pas été utile. En effet, mettre le capteur sous l’écran ici forcerait à ouvrir le smartphone, ce qui va à l’encontre du nouvel écran externe, plus grand. Ce capteur fonctionne à merveille.

samsung galaxy z flip 5

Concernant la reconnaissance faciale, c’est un système classique en 2D via la caméra frontale ici. Ça fonctionne bien, mais comme tout système en 2D, ça n’est pas non plus le summum de ce que l’on peut faire, sans capteur infrarouge, il est assez difficile de déverrouiller le smartphone de nuit par exemple. En revanche, l’appareil ne se déverrouille pas avec une simple photo, grâce à la sécurité Knox de Samsung.

Autonomie

Le Z Flip 5 est doté d’une batterie de 3700 mAh, ce qui lui offre un peu moins de 10 heures d’autonomie. C’est assez léger mais pour un tel smartphone, il était difficile de proposer une plus grande batterie, on comprend le défi technique. 10 heures d’autonomie écran allumé bien évidemment, si vous utilisez votre smartphone de manière raisonnable, il devrait tenir la journée toutefois sans trop de soucis.

L’utilisation de l’écran externe permet de prolonger quelque peu l’autonomie de l’appareil, étant donné que ce dernier, d’une résolution inférieure, consomme moins que l’écran principal une fois le smartphone ouvert.

En revanche, ce qui nous déçoit toujours et encore chez Samsung, nonobstant l’absence de chargeur, c’est la vitesse de charge. En effet, le Galaxy Z Flip 5 accepte une puissance de charge filaire de 25 Watts au maximum, ainsi qu’une puissance de charge sans fil de 15 Watts au maximum. C’est assez léger, on se croirait sur un iPhone, et pourtant non, c’est bien un smartphone Android, doté d’USB-C.

Sans tomber dans l’outrance des smartphones avec des chargeurs 200 Watts ou plus, il serait bon que Samsung se mette au minimum à du 65 Watts, qui est un standard chez bien des concurrents. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant chez le constructeur, on attendra donc bien plus d’une heure pour voir son smartphone totalement chargé.

Où acheter le Galaxy Z Flip 5 au meilleur prix ?

4.7/5 - (3 votes)

Note finale

  • 9/10

    Esthétique

    Enfin le smartphone se ferme totalement et ne laisse plus de jour, ça suffisait pour nous convaincre.
  • 9/10

    Écran

    Les deux écrans sont vraiment beaux et le second écran est très agréable. Il est dommage en revanche qu'il soit en 60 Hz.
  • 9/10

    Performances

    Les performances globales du Z Flip 5 sont très bonnes. Dernier SoC en date, 8 Go de RAM et 512 Go de stockage, on n'en attendait pas vraiment plus.
  • 7/10

    Appareil photo

    L'appareil photo n'est pas aussi poussé que sur certains autres smartphones de chez Samsung, c'est dommage. C'est juste convenable.
  • 7/10

    Autonomie

    L'autonomie du Z Flip 5 n'est pas extraordinaire, mais elle n'est pas mauvaise non plus. C'est acceptable, on aurait apprécié un e bonne heure de plus et une charge plus rapide.
  • 9/10

    Durabilité

    Samsung est connu pour assurer les mises à jour de ses smartphones sur plusieurs années. Nul doute que le Z Fold 5 ne sera pas lâché rapidement.

En résumé

Le Samsung Galaxy Z Flip 5 est un très bon smartphone Android. Il affiche des performances vraiment bonnes et surtout, il apporte enfin un peu d'innovation. Après un petit écran qui ne servait pas à grand chose, enfin, le constructeur offre un vrai écran qui peut avoir plusieurs utilités. Si l'on ajoute à cela, la charnière qui se ferme enfin complètement, sans laisser de jour entre les deux parties de l'écran du smartphone, c'est pleinement satisfaisant. En somme, si vous souhaitez un smartphone pliable vertical, qui s'adapte globalement à toutes les mains et qui fait bien le travail, c'est très certainement le Z Flip 5 qu'il vous faut. Ce dernier apporte selon moi, plus d'innovations que son grand frère le Fold.
8.3 /10

Les plus

  • L'écran qui se ferme enfin intégralement sans jour entre les deux parties
  • Le second écran qui a enfin une vraie utilité
  • La qualité de construction globale
  • La qualité audio
  • OneUI toujours aussi bien optimisé

Les moins

  • Une partie de l'écran externe mangée par les capteurs photo
  • Pas de caméra frontale sous l'écran
  • Pas de charge rapide ni de chargeur intégré

Produits alternatifs

Charles Gouin-Peyrot
Geek passionné d'informatique et de technologie, la légende raconte que je suis né dans une pomme au milieu des figurines Android. Mais il faut toujours se méfier des légendes.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé