Test du RedMagic 8S Pro : Encore un smartphone gaming surpuissant

Le RedMagic 8S Pro est le nouveau smartphone de RedMagic pour cette fin d'année 2023. Au programme, performances maximales, superbe écran et une caméra frontale toujours aussi invisible.
Charles Gouin-Peyrot, le 11 octobre 2023
test du redmagic 8S pro

Notre avis

Le RedMagic 8S Pro est un très bon smartphone gaming haut de gamme. Cependant, ce n'est pas le meilleur en tous points. En effet, l'appareil photo ou la qualité audio de l'appareil sont à la traine. Cependant, il rattrape correctement les choses avec un écran superbe, d'excellentes performances et une endurance à bien des épreuves.
8.5 /10

Les plus

  • Les connectivités Wi-Fi 7 et Bluetooth 5.3
  • Les performances excellentes
  • La caméra frontales sous l'écran invisible
  • Le ventilateur intégré maintenant une température correcte
  • Les boutons de réglage du volume sur la gauche

Les moins

  • La qualité audio pas extraordinaire
  • Le capteur macro 2 MP au dos strictement inutile
  • Pas d'écran 165 Hz
Sommaire

Le RedMagic 8S Pro apporte peu de nouveautés face à son prédécesseur, cependant, c’est toujours un plaisir de voir un smartphone plus élégant, avec un dos entièrement noir cette fois-ci, et qui fonctionne toujours aussi bien. Les performances sont au rendez-vous et le petit ventilateur intégré n’y est certainement pas pour rien.

Esthétique

Le RedMagic 8S Pro, tout comme son prédécesseur, arbore un design à angles quasi droits. Avec ses angles quasiment pas courbés et une épaisseur de 9,5 mm, il se distingue clairement de ce qui peut se faire d’autre sur le marché. Cependant, sa grande taille, avec un écran de 6,8 pouces, rend cette épaisseur presque imperceptible à la main, ce n’est clairement pas dérangeant à l’usage, dès les premières minutes. Cependant, le smartphone est assez lourd, du haut de ses 228 grammes, ce qui est toutefois une norme dans cette catégorie, rien de choquant par ici.

test du redmagic 8S pro

L’avant est dominé par l’écran de 6,8 pouces qui occupe la quasi-totalité de la surface de l’appareil, c’est assez impressionnant de voir ce que peuvent faire les chinois, quand les coréens proposent moins que ça chez Samsung notamment. Un film protecteur le recouvre, que je recommande de garder pour ne pas endommager l’écran, il faudra ensuite le changer lorsqu’il sera trop usé par le temps. La caméra frontale est intégrée sous l’écran, comme sur la version précédente.

test du redmagic 8S pro

Elle est strictement invisible, un détail que d’autres marques pourraient imiter. On pense notamment à Samsung sur sa série Galaxy S23, smartphones sur lesquels on voit très bien la caméra frontale, pas du tout dissimulée.

test du redmagic 8S pro

Ce qui me frappe sur ce smartphone, ce sont les coins carrés de l’écran, en phase avec le design général du smartphone qui fait très “bloc”. Contrairement à la tendance actuelle d’arrondir les coins, RedMagic privilégie une visibilité nette, logique pour un smartphone gaming. Il serait dommage de louper un élément de jeu dans un coin et de perdre la partie à cause de ça.

test du redmagic 8S pro

Sur le côté gauche, on trouve la sortie d’air du ventilateur intégré et les boutons de volume. Ces derniers ne sont pas séparés mais sont dans un seul et unique module, c’est un peu dommage mais c’est toujours ça, ils sont sur la gauche, un bon point de marqué.

test du redmagic 8S pro

Sur le côté droit, des gâchettes tactiles offrent une expérience de jeu similaire à une manette. En haut, l’entrée d’air du ventilateur est située au-dessus du bouton de verrouillage et un interrupteur pour activer le “mode Gaming”. Ce dernier est utile et très pratique pour laisser au smartphone délivrer le maximum de ses performances.

test du redmagic 8S pro

La partie inférieure du téléphone regroupe le haut-parleur, le port USB-C, le microphone principal et le tiroir pour deux nano-SIM.

test du redmagic 8S pro

Sur le dessus, une prise Jack 3,5 mm rappelle les anciens modèles de smartphones. Elle est accompagnée d’un autre microphone et d’un second haut-parleur pour une expérience sonore stéréo.

test du redmagic 8S pro

L’arrière en verre du RedMagic 8S Pro affiche ici un effet brossé noir. Le flash et les trois capteurs photo sont alignés verticalement au centre. Des inscriptions détaillent les gâchettes tactiles et le ventilateur, avec des zones rétro-éclairées visibles à certains endroits. Le logo RedMagic trône au centre, sans aucune autre certification. Quel plaisir de voir un smartphone qui n’affiche pas 2 ou 3 certifications avec un texte moche au dos, comme on peut le voir sur l’iPhone 14 Pro Max notamment.

test du redmagic 8S pro

Le RedMagic 8S Pro est un smartphone aux finitions quasi impeccables. Les détails sont minutieusement pensés, et malgré son étiquette “gaming”, la qualité est indéniable. RedMagic a su allier esthétique et fonctionnalité avec brio.

Écran

Le RedMagic 8S Pro est équipé d’un grand écran AMOLED de 6,8 pouces. Cette taille de dalle offre une visibilité optimale lors des sessions de jeu, ce qui est l’usage principal de ce smartphone, bien qu’il soit également capable de toutes les fonctionnalités d’un smartphone classique. Le côté très pratique est également assuré par les bords carrés et non arrondis, ce qui permet une bonne visibilité de toute la surface de jeu.

test du redmagic 8S pro

L’écran affiche une résolution Full HD+ de 2480 x 1116 pixels. C’est peu commun, habituellement les résolutions d’écran sont de l’ordre de 1080 pixels de large, mais ici, RedMagic en ajoute un peu. Pour cause, l’écran est assez grand, il faut respecter une densité de pixels convenable. Avec une densité de 400 DPI, l’affichage est net, impossible de discerner les pixels à l’œil nu ! Il est inutile d’avoir une densité plus élevée, car cela consommerait davantage de batterie pour pas grand chose.

fréquence d'affichage du redmagic 8S pro

L’écran adopte une fréquence de 120 Hz, ajustable automatiquement en fonction de l’usage, variant entre 1 et 120 Hz. Vous pouvez également le régler manuellement à 60, 90 ou 120 Hz constants. Cependant, une fréquence élevée constante réduit l’autonomie de la batterie. Le mode automatique est donc recommandé pour préserver cette dernière. Quand vous envoyez un message par exemple, vous n’avez pas besoin d’une fréquence de 120 images par seconde. Le smartphone règle donc cela automatiquement.

colorimétrie de l'écran du redmagic 8S pro

Vous pouvez ajuster la colorimétrie de l’écran avec trois options :

  • Colorée
  • Couleurs normales
  • Soft

Personnellement, je préfère le mode “Colorée”. La température des couleurs est également modifiable, avec des options pour des couleurs plus chaudes, normales ou plus froides. Le mode “normal” est mon choix pour la température de couleurs. Trop froid, ça veut également dire trop de lumière bleue, néfaste pour les yeux et trop chaude, ce n’est pas agréable. On note que l’écran couvre 100% de la palette colorimétrique DCI-P3.

L’écran offre une excellente luminosité, atteignant jusqu’à 1300 nits. Même en plein soleil, la visibilité reste impeccable. J’apprécie également la présence du mode sombre, d’usage sur les smartphones actuels. Il est programmable pour s’activer à une heure précise, ce qui est idéal la nuit.

always-on display sur le redmagic 8S pro

Comme sur pas mal de smartphones avec une dalle AMOLED, on retrouve ici le mode Always-On Display, personnalisable, avec des horaires ajustables. Ainsi, l’écran du RedMagic 8S Pro peut s’éteindre la nuit et ne pas vous déranger par un léger flux de lumière inutile.

L’écran est protégé par un verre Gorilla Glass de Corning, bien que sa version exacte ne soit pas spécifiée. On peut supposer qu’il s’agit du Gorilla Glass 5, 6 ou du Victus.

Performances

Le RedMagic 8S Pro est équipé des composants les plus récents et avancés du marché. Il intègre le Snapdragon 8 Gen 2, un SoC couramment utilisé dans de nombreux smartphones. Étant le SoC pour smartphone Android le plus puissant actuellement, il est naturel de le retrouver dans un smartphone orienté gaming. Ce SoC est doté de 8 cœurs fonctionnant à 3,36 GHz.

Notre modèle dispose de 12 Go de RAM LPDDR5X, mais une version avec 16 Go est également disponible, plus chère toutefois. Le stockage est de 256 Go en UFS 4.0, bien qu’une version de 512 Go soit aussi proposée. La puce graphique est l’Adreno 740, intégrée au Snapdragon 8 Gen 2, l’une des plus performantes du moment. Grâce à cette configuration solide, le smartphone est parfaitement adapté au gaming. De plus, un système de refroidissement par ventilateur est intégré pour éviter toute surchauffe. C’est la spécialité de la maison chez RedMagic.

test du redmagic 8S pro

Le Snapdragon 8 Gen 2 est composé de :

  • 1 Cortex X3 à 3,36 GHz
  • 2 Cortex A715 à 2,8 GHz
  • 2 Cortex A710 à 2,8 GHz
  • 3 Cortex A510 à 2 GHz

Les performances sont excellentes, en témoignent les scores GeekBench et Antutu Benchmark.

Globalement, le RedMagic 8S Pro surpasse ses concurrents, notamment le Asus ROG Phone 7 Ultimate. De peu certes, mais il reste au-dessus.

La version testée dispose de 12 Go de RAM LPDDR5X. Cependant, les performances de la RAM sont légèrement en deçà des attentes pour un smartphone de cette catégorie. En revanche, les latences sont faibles, ce qui est positif.

performances du redmagic 8s pro

Le stockage est satisfaisant, bien que l’UFS 4.0 puisse atteindre des vitesses plus élevées. Néanmoins, l’utilisateur lambda ne remarquera probablement pas la différence.

performances du redmagic 8s pro

Le GPU Adreno 740 de Qualcomm est l’un des plus puissants du marché. Les benchmarks montrent que le RedMagic 8S Pro est au niveau, voire supérieur, à ses concurrents.

L’intégration d’un ventilateur permet au RedMagic d’offrir d’excellentes performances sans surchauffe, ce qui est particulièrement visible dans les tests Antutu. Il est vrai que le smartphone chauffe franchement peu, quand on sait que le Snapdragon 8 Gen 2 peut rapidement monter en température.

Appareil photo

Le RedMagic 8S Pro est équipé d’un système de trois caméra à l’arrière. Bien que ce soit un smartphone conçu principalement pour le gaming, il ne prétend pas être un champion de la photographie. Néanmoins, comme nous testons tous les aspects d’un smartphone chez Lemon, l’appareil photo y passe également.

test du redmagic 8S pro

Le module photo dorsal se compose de trois capteurs : un principal de 50 MP, un ultra grand-angle de 8 MP et un capteur macro de 2 MP, dont l’utilité est très fortement discutable. Certains fabricants ont choisi d’utiliser le capteur grand-angle comme macro, ce qui semble être une meilleure technique, mais ce sont des smartphones asses poussés dans le domaine de la photo (Oppo Find X3 Pro, iPhone version Pro …). Ici, ce n’est clairement pas l’appareil photo qui vous fera rêver.

Bien que le capteur macro semble superflu, les autres capteurs sont nettement plus intéressants. Il aurait néanmoins été préférable d’avoir un capteur grand-angle de 12 MP, surtout que le capteur principal capture par défaut des images en 12,5 MP.

Le smartphone offre une quantité impressionnante de modes de prise de vue, j’en ai compté simplement 28 ! Le tout, allant du mode photo classique au mode dessin animé. Bien que certains modes soient redondants, on se concentre toujours sur l’essentiel, ce qui sera utilisé plus de 90% du temps par les utilisateurs d’un smartphone.

En mode automatique, les photos prises avec le RedMagic 8S Pro sont satisfaisantes. Les images capturées en fin de journée montrent une bonne qualité, bien que les couleurs ne soient pas très vives. Le traitement des images est assez neutre, ce qui est acceptable pour un smartphone orienté gaming.

Le smartphone offre une capacité de zoom allant jusqu’à x10. Cependant, à partir de x5, la qualité commence à se dégrader. À x10, la qualité est comparable à celle d’un smartphone d’entrée de gamme. Les photos prises avec le capteur grand-angle sont correctes, bien qu’un peu sombres.

En conditions de faible luminosité, les résultats sont moyens. Bien que les photos soient suffisamment lumineuses, elles manquent de détails et présentent du grain, même avec le mode nuit activé.

Bien que le RedMagic 8S Pro ne soit pas un roi de la photographie, il offre des performances décentes pour un smartphone axé sur le gaming.

Logiciel

Le système RedMagic OS 6, basé sur Android 13, apporte une version modernisée et améliorée par rapport à Android stock. Son interface, déjà évoquée dans un précédent test, est plaisante et rappelle les esthétiques MIUI de Xiaomi et EMUI de Huawei.

Tout en ayant son propre style et des fonctionnalités distinctes, il intègre des applications comme Google Messages pour la messagerie. Cependant, il propose également son propre navigateur, mais j’avoue moi-même ne pas l’avoir trouve très intuitif. Heureusement, Chrome est également préinstallé pour une expérience de navigation fluide et bien plus intuitive.

interface du redmagic 8S pro

L’autonomie par rapport à Google est un point notable de ce smartphone. Bien que Google Messages soit inclus, il ne force pas l’utilisation d’autres apps comme Google Files. À la place, on retrouve un gestionnaire de fichiers propre à la marque. Cependant, il ne se détache pas complètement de Google, en conservant par exemple l’application Google Agenda pour le calendrier ou Google Photos pour la gallerie.

On retrouve toujours des widgets spécifiques, comme celui du ventilateur ou de l’outil de nettoyage, est un plus, tout comme la fonction pour régler la fréquence de rafraîchissement de l’écran. L’outil de nettoyage par ailleurs, très propre à Android, n’est pas vraiment la fonctionnalité la plus utile du monde !

Cependant, on note quelques incohérences dans la traduction de l’interface, c’est assez commun sur les smartphones de ce type. Mais pour ceux qui sont à l’aise en anglais, ce n’est pas un obstacle majeur. Notez également que des mises à jour sont effectuées régulièrement, ce qui permet de corriger ces erreurs de traduction.

Le degré de personnalisation est impressionnant, allant de la personnalisation du thème à la sonnerie, en passant par des détails comme l’apparence du capteur d’empreintes ou les LED à l’arrière. Bien que certains pourraient souhaiter davantage d’options, l’équilibre semble bien pensé. La centralisation des options de personnalisation rend le téléphone véritablement unique pour chaque utilisateur.

En conclusion, RedMagic OS 6 propose une expérience utilisateur très agréable, avec quelques petites imperfections, mais offre une personnalisation complète du smartphone.

Connectivité et sécurité

Le RedMagic 8S Pro est naturellement compatible avec la 5G, fort heureusement. On voit ce que ça fait quand le Huawei Mate 50 Pro n’est pas compatible avec cette technologie, c’est la catastrophe pour les ventes du constructeur. Comme la plupart des smartphones vendus en France, il prend en charge la bande n78, soit la bande des 3500 MHz, souvent désignée comme la “vraie” 5G en France. Voici les bandes cellulaires supportées par le RedMagic 8S Pro :

  • 2G : 2, 3, 5, 8
  • 3G : 1, 2, 4, 5, 6, 8, 19
  • 4G : 1 à 5, 7, 12, 17 à 20, 26, 28, 31, 34, 38 à 40, 66
  • 5G : n3, n5, n7, n8, n20, n38, n41, n66, n77, n78

Il couvre la majorité des bandes françaises, ce qui est l’essentiel pour un smartphone pour un smartphone vendu à la fois en France, et en 2023. Il y a quelques années, tous les modèles n’offraient pas cette compatibilité, surtout les modèles chinois qui n’étaient pas commercialisés en masse dans l’hexagone.

En matière de Wi-Fi, le RedMagic 8S Pro, grâce au Snapdragon 8 Gen 2, supporte le Wi-Fi 7 et est compatible avec les fréquences 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz, intégrant la technologie HBS pour combiner plusieurs bandes. Cependant, les routeurs Wi-Fi 7 ne sont pas encore très nombreux en France, il faudra attendre plus de compatibilité pour en profiter pleinement.

Pour la géolocalisation, le smartphone intègre le GPS et l’AGPS. L’ajout de Galileo aurait été apprécié, tout comme Beidou (système chinois) ou GLONASS (système russe). Pour le reste, il est équipé du Bluetooth 5.3 et du NFC, attendus pour un tel appareil.

Côté connectique, le RedMagic 8S Pro dispose d’un port USB-C et d’une prise Jack 3,5 mm, idéale pour les amateurs d’écouteurs filaires.

Le RedMagic 8S Pro propose deux méthodes de déverrouillage : le capteur d’empreintes digitales et la reconnaissance faciale. Cette dernière s’effectue via la caméra frontale située discrètement sous l’écran. Bien que rapide, ce système 2D a ses limites, notamment en faible luminosité. De plus, il peut être trompé par une simple photo, contrairement à des systèmes plus avancés comme ceux des iPhone ou du Honor Magic 5 Pro.

capteur d'empreintes du redmagic 8s pro

Quant au capteur d’empreintes, situé sous l’écran AMOLED, il est efficace et rapide, bien que certains concurrents puissent offrir une vitesse supérieure. L’essentiel est qu’il fonctionne de manière fiable. Personnellement, je m’attendais plutôt à le trouver dans le bouton de verrouillage / déverrouillage sur ce smartphone, mais sous l’écran, c’est également très bien.

Autonomie

Peu de choses changent entre les deux versions ici, tout comme le modèle précédent, le RedMagic 8S Pro est doté d’une imposante batterie de 6000 mAh. C’est tout ce que l’on demande à un smartphone de cette catégorie, afin de conserver une autonomie convenable tout au long de la journée.

Les jeux sont connus pour consommer pas mal d’énergie, il serait dommage de ne pas tenir la journée tout en ayant profité quelque peu des performances de l’appareil. L’autonomie est donc satisfaisante, le smartphone offre une journée complète en utilisation modérée.

test du redmagic 8S pro

Cependant, en cas d’utilisation intensive, notamment pour les jeux, l’autonomie peut se limiter à une demi-journée, si vous jouez dessus sans vous arrêter pendant des heures et des heures. On note également que le choix du constructeur de ne pas céder à une dalle 4K ou au moins avec une résolution très élevée est intéressant. Cela permet de maintenir l’autonomie de la batterie à quelque chose de correct. Puis, on n’a clairement pas besoin d’une dalle 4K sur un smartphone.

Concernant la recharge, c’est du 65 Watts, ce qui est correct, mais pas exceptionnel. Une capacité de charge ultra-rapide, à l’instar des 200 Watts proposés par certains concurrents, aurait été appréciée. Néanmoins, est-ce vraiment nécessaire ? La charge à 65 Watts est suffisante pour revitaliser le smartphone en environ une heure.

Où acheter le RedMagic 8S Pro au meilleur prix ?

13 novembre 2023 18 h 29 min
Notez notre contenu 🙂

Note finale

  • 9/10

    Esthétique

    L'esthétique franchement travaillée du smartphone est très agréable. Néanmoins, il reste très épais.
  • 10/10

    Écran

    L'écran est merveilleux, la caméra frontale invisible, on ne demande pas mieux !
  • 10/10

    Performances

    Le RedMagic 8S Pro est l'un des smartphones les plus performants du marché, rien que ça.
  • 7/10

    Appareil photo

    L'appareil photo en revanche n'est pas le meilleur, il est tout juste correct.
  • 8/10

    Autonomie

    L'autonomie est très bonne, mais descend tout de même rapidement en mode gaming, quand on pousse le smartphones à ses performances maximales.
  • 7/10

    Durabilité

    On ne connaît pas la fréquence de mises à jour du RedMagic 8S Pro.

En résumé

Le RedMagic 8S Pro est un très bon smartphone gaming haut de gamme. Cependant, ce n'est pas le meilleur en tous points. En effet, l'appareil photo ou la qualité audio de l'appareil sont à la traine. Cependant, il rattrape correctement les choses avec un écran superbe, d'excellentes performances et une endurance à bien des épreuves.
8.5 /10

Les plus

  • Les connectivités Wi-Fi 7 et Bluetooth 5.3
  • Les performances excellentes
  • La caméra frontales sous l'écran invisible
  • Le ventilateur intégré maintenant une température correcte
  • Les boutons de réglage du volume sur la gauche

Les moins

  • La qualité audio pas extraordinaire
  • Le capteur macro 2 MP au dos strictement inutile
  • Pas d'écran 165 Hz

Produits alternatifs

Charles Gouin-Peyrot
Geek passionné d'informatique et de technologie, la légende raconte que je suis né dans une pomme au milieu des figurines Android. Mais il faut toujours se méfier des légendes.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé