Test du Samsung Galaxy Z Fold 5 : Le smartphone qui se plie enfin totalement

Comme chaque année, Samsung a lancé son nouveau smartphone pliable grand format. Ici, la cinquiète itération du Galaxy Z Fold, apporte son lot de nouveautés tant attendues.
Charles Gouin-Peyrot, le 8 septembre 2023
samsung galaxy z fold 5

Notre avis

Le Samsung Galaxy Z Fold 5 est un bon smartphone qui apporte les améliorations nécessaires à la gamme Z Fold. L'écran qui se plie intégralement, sans laisser de jour entre les deux côtés était la partie la plus attendue. Néanmoins, il manque encore certains efforts que Samsung pourrait faire, entant que premier constructeur mondial de smartphones.
8.5 /10

Les plus

  • L'écran qui se ferme enfin intégralement sans jour entre les deux parties
  • La qualité des dalles toujours aussi agréable
  • Les très bonnes performances
  • La qualité audio de l'appareil
  • OneUI, un OS toujours aussi soigné par le constructeur

Les moins

  • Pas de caméra frontale sous l'écran invisible
  • Le capteur d'empreinte peu ergonomique quand l'appareil est ouvert
  • Pas de charge rapide ni de chargeur intégré
Sommaire

Samsung a récemment présenté ses deux nouveaux smartphones pliables, dont parmi ces deux modèles, le Galaxy Z Fold 5. Ce smartphone est le pliable grand format de la marque, s’ouvrant tel un livre. Il succède au Z Flip 4, avec une amélioration notable enfin de la partie !

Esthétique

Les différences entres les deux smartphones ne sont pas notable, force est de le constater. Toutefois, Samsung a travaillé sur un point essentiel. Longuement et souvent taclé par ses concurrents dont Honor, le constructeur coréen a enfin fermé son smartphone. Autrement dit, les deux parties de l’écran sont totalement fermées d’un seul bloc au niveau de la charnière.

samsung galaxy z fold 5

Fini le jour qui régnait autrefois à ce niveau là, Samsung a enfin compris ce que devait réellement être un smartphone pliable. Pour la cinquième version, disons que ce n’est pas trop tôt. A la longue, cela évite les saletés et petites poussières qui s’incrustent dans le smartphone, ce qui n’est clairement pas un mal ! Et si ça ne les évite pas totalement, au moins, ça en réduit très fortement la quantité.

samsung galaxy z fold 5

Pour en revenir au look global du smartphone, l’écran secondaire, autrement dit l’écran qui sert lorsque le smartphone est fermé, est toujours aussi haut et aussi peu large, mais ça n’est pas problématique. C’est le cas depuis quelques versions maintenant, et c’est toujours mieux que sur le Galaxy Fold premier du nom. Tout en haut de ce dernier, se trouve la caméra frontale. En revanche, cette dernière n’est pas sous l’écran, comme on peut le voir sur l’écran principal. Les bordures de cet écran secondaire sont assez minces.

samsung galaxy z fold 5

Ouvrons maintenant le smartphone avant de détailler les côtés de ce dernier. Au centre une fois ouvert, se trouve l’écran principal. Ce dernier, d’une taille de 7,6 pouces, offre un panorama assez grand et de nombreuses possibilités. Si ce n’est pas un ratio d’affichage 16:9 ou même 20:9 comme peuvent le faire les smartphones de nos jours, l’utilisation est toute autre ici, sur un smartphone aussi grand.

samsung galaxy z fold 5

On note toutefois que Samsung n’a pas fait beaucoup d’efforts sur cette partie cependant. Pourtant heureux de voir l’appareil enfin se fermer totalement, je suis assez déçu de ne pas voir une caméra frontale réellement sous l’écran. Quelque chose comme ce que l’on peut trouver sur le RedMagic 8 Pro par exemple, une caméra 100% invisible. Ici, l’écran passe toujours dessus et forme un espèce de petit grillage qui jure un peu. Ce n’est pas ce que l’on peut attendre du premier vendeur de smartphones au monde.

samsung galaxy z fold 5

L’autre défaut concerne la pliure au centre de l’écran. Celle-ci est clairement visible, c’est bien dommage, d’autant qu’on la ressent très clairement à l’utilisation. Alors certes, la ressentir semble assez logique. Cependant, quand on regarde des smartphones comme le Honor Magic Vs, la pliure centrale est nettement moins visible et perceptible au toucher, alors que le smartphone est sorti avant ce Z Fold 5.

Une fois le smartphone ouvert, sur la tranche droite, se trouvent les boutons de volume, réunis en un seul et unique module avec deux interrupteurs. Juste en-dessous, c’est le bouton de verrouillage / déverrouillage de l’appareil, qui intègre le capteur d’empreintes digitales. Quant à la tranche gauche, c’est en haut que l’on y retrouve le tiroir SIM.

samsung galaxy z fold 5

Sur la tranche supérieure, se trouvent trois microphones, ainsi qu’un des deux haut-parleurs du smartphone. Ces deux haut-parleurs sont pour la diffusion de son lorsque l’on écoute de la musique ou que l’on regarde une vidéo ou un film notamment. La tranche inférieure regroupe quant à elle le microphone pour les appels ainsi qu’un autre haut-parleur et le connecteur USB-C pour la charge de l’appareil.

samsung galaxy z fold 5

Refermons maintenant le Z Fold 5 et passons au dos de ce dernier. Le dos, ici en verre, d’un noir mat très élégant dans notre version, est agréable et discret. Tout en bas, se trouvent quelques certifications disposées de manière très discrète. Ce n’est pas non plus un iPhone mais c’est à peine visible quand on regarde grossièrement l’appareil.

samsung galaxy z fold 5

Tout en haut, à gauche, se trouve le module photo. Ce dernier est doté de trois capteurs photo, dépassant toujours plus de la surface du smartphone, mais surtout de la surface du module photo. Quel dommage, mais tous les smartphones imposent cela aujourd’hui. Si c’est assez regrettable, on ne trouve plus un smartphone qui en est exempt, de l’iPhone au dernier des Motorola, en passant par tous les flagships de Huawei.

Écrans

Smartphone pliable oblige, deux écrans sont au programme, ce pourquoi ce titre de chapitre est au pluriel. Parlons en premier lieu de l’écran secondaire, ou écran extérieur, on l’appelle comme on veut. Ce dernier est d’une taille de 6,1 pouces, avec une résolution de 2316 x 904 pixels, soit du HD+. Ce n’est en effet pas du Full HD+, mais peu importe dans notre cas. Cet écran est effectivement plus de deux fois plus haut que large.

samsung galaxy z fold 5

C’est tout naturellement une dalle AMOLED ici, comme on peut s’y attendre sur la majorité des smartphones de la marque. Sur un appareil aussi haut de gamme, il aurait été mal vu de proposer une dalle LCD. Ici, l’écran AMOLED est lumineux mais n’adopte pas les dernières technologies, il ne propose que 16,8 millions de couleurs et non pas 1,07 milliard. Ce n’est pas très grave de toute manière, on se contente d’une dalle 8 bits et l’absence de dalle 10 bits n’est pas dérangeante. Samsung a pour habitude de proposer des dalles avec des contrastes élevés, corrigeant ce “problème”, car ce n’est pas un réel souci en soi.

samsung galaxy z fold 5

Comme tout bon smartphone très haut de gamme qui se respecte, on retrouve ici une dalle avec une fréquence de 120 Hz. C’est le minimum à attendre sur un appareil de cette catégorie, Samsung propose quelque chose de conforme à la norme ici, on ne peut qu’être satisfaits. Concernant la dalle en elle-même, elle est de très bonne qualité, lumineuse et contrastée, le tactile répond très bien, on ne peut rien demander de plus.

Passons maintenant à l’écran principal, le plus grand des deux et le plus remarquable, par son côté pliable. Cela fait cinq fois que Samsung nous impressionne avec une dalle pliable sur un smartphone de cette catégorie. C’est tr!s agréable, mais comme je l’ai précédemment évoqué, cette dalle n’est pas parfaite, surtout sur le plan de la conception.

samsung galaxy z fold 5 paramètres écran

Si les couleurs sont idéales, que l’écran adopte bien évidemment une fréquence de 120 Hz, on note deux défauts. En premier lieu la caméra frontale de l’écran. Cette dernière est sous l’écran, mais qu’à moitié. Elle est recouverte par une petite partie de l’écran en forme de grille, c’est tout. Loin de là les smartphones chinois qui réussissent à recouvrir intégralement la caméra frontale !

Le second point porte évidemment sur la pliure au milieu de l’écran. Cette dernière est toujours aussi visible que sur les versions précédentes. C’est clairement dommage, alors que Samsung a réussi à corriger la problématique de la fermeture de l’écran. Pourquoi le constructeur n’a-t-il pas déployé l’ensemble de ses efforts pour gommer toutes les imperfections du Z Fold 4 et faire du Z Fold 5 un smartphone parfait sur ces trois points ?

Cette grande dalle de 7,6 pouces de diagonale est toutefois intéressante par sa taille, sa luminosité et sa résolution de 2176 x 1812 pixels. Ce n’est pas une résolution super élevée certes, mais ça n’est pas dérangeant. On arrive tout de même à du 373 DPI, soit nettement au-delà des 326 DPI à partir desquels l’œil humain ne distingue plus les pixels.

La dalle Dynamic AMOLED 2X est exactement la même que celle présente sur l’écran externe, à la différence que celle-ci est pliable. Dans tous les cas, il est possible de configurer un mode lecture ou un mode nuit, permettant d’adapter l’écran aux conditions d’utilisation.

Dans les paramètres, il est possible de régler la colorimétrie des écrans, avec deux modes disponibles, qui sont :

  • Vif
  • Naturel

Bien évidemment, je laisse toujours l’écran en mode “Vif”, afin de profiter de la qualité d’image la plus optimale. Cependant, le réglage de la balance des blancs est également disponible. Ce dernier offre la possibilité de régler la température de couleur de l’écran, pour quelque chose de plus froid qui tire vers le blanc, ou de plus chaud, qui tirerait plus sur le jaune.

samsung galaxy z fold 5 réglage colorimétrie

Il est possible également de modifier la fréquence des écrans, en la mettant soit en mode “Standard”, autrement dit du 60 Hz fixe, soit en mode “Adaptatif”, avec la dalle LTPO qui permet de monter à 120 Hz et de s’adapter à l’utilisation du smartphone bien évidemment, histoire de ne pas proposer du 120 Hz partout. Mais ici, Samsung a pour tradition de donner de jolis noms pas très clairs, comme peut le faire Apple. C’est pratique pour le moldu, moins pour le geek de service.

Les deux écrans sont très beaux, avec des performances dignes de ce que l’on peut en attendre. Sur le point de la qualité d’image au moins, c’est un sans faute de Samsung.

Performances

Le Galaxy Z Fold 5 est évidemment doté du dernier SoC en date, le plus performant, le Snapdragon 8 Gen 2. Qualcomm a doté une bonne poignée de smartphones de ce processeur performant et très intéressant. Ce dernier a démontré maintes et maintes fois ses capacités, en termes de maintien d’une température relativement convenable, mais également de performances et de stabilité.

Avec ceci, dans notre version, un total de 12 Go de RAM, avec bien évidemment 1 To de stockage, il existe également une version moins onéreuse avec 512 Go de stockage.

Avec cette configuration, il est évident que le smartphone se débrouille très bien. Le Galaxy Z Fold 5 marque de très bons scores sur l’ensemble de nos applications de benchmark. On commence avec GeekBench et Antutu Benchmark, avec un score sur GeekBench de 2025 points en single-core et de 5362 points en multi-core, ce qui est très bon.

Ce n’est toutefois pas aussi élevé que certains smartphones comme le Asus ZenFone 10, mais c’est dans tous les cas la puce la plus puissance qui existe sur un smartphone Android à l’heure actuelle. Côté Antutu, c’est un score honorable de 1560122 points, une nouvelle fois, de très bonnes performances qui assurent un fonctionnement optimal même en multitâches.

performancetest samsung galaxy z fold 5

Côté RAM, les débits sont également très satisfaisants, avec 3840 Mo/s en lecture et 3885 Mo/s en écriture, le tout avec seulement 22,6 ns de latences. Car avoir de la RAM en quantité est important, mais de la RAM de qualité également, Samsung a fait les deux ici. La puce de stockage se montre également très intéressante, avec 1887 Mo/s en lecture et 1231 Mo/s en écriture. Ce n’est pas énorme ceci-dit en écriture, mais ça reste très convenable cependant.

samsung galaxy z fold 5 3dmark

Enfin, pour ce qui est des scores du GPU, qui est ici un Adreno 740, les performances sont toujours excellentes, avec trois benchmarks dont le score maximal a été dépassé. C’est tout ce que l’on peut attendre d’un tel smartphone.

Appareil photo

Le Galaxy Z Fold 5 est doté de trois capteurs photo au dos. Ces derniers permettent de prendre de belles photos, mais ce n’est pas non plus l’appareil photo du Galaxy S23 Ultra. C’est un peu dommage que les téléphones pliables ne proposent jamais le meilleur du meilleur, mais imaginez donc à quel prix ils seraient sinon …

samsung galaxy z fold 5 appareil photo

On y retrouve le capteur principal, d’une résolution de 50 MP, permettant de prendre des photos en 12,5 MP par défaut. Il est néanmoins possible d’utiliser le mode “3:4 50MP” dans le choix du ratio de prise de vue, afin de débloquer le plein potentiel de l’appareil.

Avec ceci, le smartphone se dote d’un capteur grand-angle de 12 MP de résolution, ainsi que d’un zoom optique x3, via un capteur 10 MP. Le zoom maximal en numérique est posté à x30. Ce n’est pas le zoom x100 du S23 Ultra, mais ça permet déjà de prendre de belles photos. Puis, qui utilise souvent son smartphone avec le zoom x100 ? Je ne connais pas grand monde pour ma part.

La qualité photo reste toutefois très bonne sur le smartphone, avec de jolis clichés à l’arrivée, sans jouer avec les paramètres, juste en laissant l’autofocus faire son travail convenablement. Il faudra cependant parfois remettre le focus de l’appareil au bon endroit, afin de ne pas avoir des tons de blanc complètement cramés, lors de journées ensoleillées notamment.

Le Z Fold 5 est également doté d’un zoom pouvant monter à x30. Ce n’est pas extraordinaire, mais c’est suffisant. Sauf que ce zoom x30 n’est clairement pas le meilleur que l’on ai pu voir sur un smartphone. C’est plus là pour le chiffre qu’autre chose.

Comme on peut le constater, les photos en x20 et même x30 de par le fait, ne sont pas d’une qualité extraordinaire. En x30 même, on se rapproche un peu plus de la bouillie de pixels qui nous laisse discerner quelques grossiers détails, pas vraiment plus, c’est dommage. Cependant, jusqu’à x5, les photos avec le smartphone restent de bonne qualité.

En photo de nuit, le Z Fold 5 se débrouille très bien. Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, on peut en effet constater que malgré la luminosité très faible à l’extérieur, les photos sont assez claires.

On y remarque certains détails invisibles à l’œil nu à cette heure de la nuit, le Z Fold 5 est un très bon photophone de jour comme en cliché nocturne.

Logiciel

OneUI a bien grandi depuis ces quelques années, nous en sommes maintenant à la version 5.1.1, qui fonctionne avec Android 13 à l’heure où nous avons reçu le smartphone. Le logiciel apporte quelques évolutions nécessaires, mais surtout de bonnes mises à jour de stabilité.

Pour ma part, j’apprécie la personnalisation que Samsung a apporté à OneUI. Bien loin de là les interfaces types Android stock, ce n’est ni un Google Pixel, ni un smartphone Motorola. Il est capital pour le premier vendeur de smartphones dans le monde de proposer une interface totalement personnalisée, c’est ce que Samsung a fait, et avec brio depuis la première version de sa surcouche.

L’interface est toujours on ne peut plus fluide et agréable à la navigation, on ne recense aucun lag, aucun ralentissement et aucune baisse d’images par seconde sur les animations. De plus, Samsung sait parfaitement adapter son interface à la taille de son smartphone. Le modèle pliable grand format, avec une dalle de 7,6 pouces, se marie parfaitement avec cette interface, en faisant un hybride entre un smartphone et une tablette.

On retrouve notamment dans les réglages, les catégories sur la gauche et les divers réglages qui s’y relatent sur la droite, à l’instar de ce que peut proposer une tablette. Tout en bas, se trouvent sur la droite de l’écran principal, les boutons de retour, multitâche et retour à l’accueil, ainsi que sur la gauche, une barre de tâches façon Windows. Cela permet d’avoir un accès rapide à certaines applications, dont celles qui sont ouvertes, ainsi qu’à toutes les applications via le bouton tout en bas à gauche.

OneUI gère très bien le multitâches et c’est d’autant plus un plaisir de l’utiliser sur un smartphone de cette catégorie. On a l’impression d’avoir deux smartphones quand on se met avec une fenêtre à gauche et l’une à droite, c’est très pratique. Il est également possible d’avoir des fenêtres flottantes, ce qui peut faciliter certaines actions rapides comme le fait de répondre à un message, sans avoir à quitter les deux applications en cours de fonctionnement. Les fenêtres flottantes sont également disponibles si une seule application est ouverte.

Pour les utilisateurs qui aiment tout faire sur leur smartphone, il est également possible d’utiliser Samsung Dex, en connectant l’appareil à un écran. Ainsi, le Z Fold 5 se transforme en ordinateur et offre des possibilités adéquates, avec une interface d’ordinateur, bien agréable quand on n’a rien d’autre sous la main toutefois. Cela ne remplace pas pour ma part, un PC ou un Mac, mais entre un Chromebook et un smartphone comme celui-ci, j’ai une tendance à opter pour le smartphone.

Connectivité et sécurité

Comme on peut s’en douter, un tel smartphone dispose des dernières normes de connectivité en date à sa sortie, enfin presque. L’appareil n’est pas compatible avec la technologie Wi-Fi 7, ce qui est dommage. En revanche, le smartphone est doté de la technologie Wi-Fi 6E. Le Z Fold 5 est aussi doté du Bluetooth 5.3, lui permettant de transférer de la musique en haute qualité ou des images assez rapidement, ce qui est une très bonne chose, malgré l’évidence de ce détail sur un smartphone aussi haut de gamme.

Le Galaxy Z Fold 5 est également doté d’une connectivité 5G, ce qui est tout autant une évidence sur un smartphone de cette catégorie. L’appareil est compatible avec toutes les bandes 5G françaises. Cela permet de profiter d’un internet plus rapide qu’en 4G, sous réserve que votre commune soit couverte bien évidemment.

Niveau connectique physique, le Z Fold 5 est doté d’un seul et unique connecteur USB-C, sur la tranche inférieure de l’appareil, sur la partie droite lorsque le smartphone est ouvert. C’est de l’USB 3.2, ce qui permet un taux de transfert assez rapide pour les utilisateurs qui connectent leur smartphone à leur ordinateur, afin de transférer des photos ou autres documents.

samsung galaxy z fold 5

Concernant la sécurité, le Z Fold 5 est doté d’un capteur d’empreintes digitales sur le bouton de verrouillage / déverrouillage. Ce dernier est pratique quand le smartphone est fermé, mais pas trop quand celui-ci est ouvert. Le fait est que les boutons sont moins accessibles dans tous les cas quand l’appareil est en mode ouvert, même les boutons de volume.

samsung galaxy z fold 5

Le téléphone dispose également d’un système de reconnaissance faciale qui fonctionne via la caméra frontale. Ce dernier est pratique, certes, cependant, ce n’est pas un Face ID non plus. Malgré-tout, il ne permet pas de déverrouiller l’appareil avec une simple photo, on remercie la technologie Knox de Samsung, qui apporte un brin de sécurité supplémentaire face à la concurrence.

Autonomie

L’autonomie est un point crucial dans le monde des smartphones et de la mobilité en général. Cependant, le Galaxy Z Fold 5 avec sa batterie de 4400 mAh, tient certes mieux que son prédécesseur, mais moins que d’autres smartphones hauts de gamme de 2023.

Il assure environ 11 heures de lecture vidéo en continu, contrairement à un iPhone 14 Pro Max qui avoisine les 14 heures, ou à un Galaxy S23 Ultra, qui dépasse sans sourciller les 13 heures.

samsung galaxy z fold 5

La question de la charge est également importante. Et c’est une petite déception ici aussi. On sait que Samsung n’est pas la marque qui propose les vitesses de charge les plus rapides, certes. Mais une puissance maximale de charge à 25 Watts en filaire et à 15 Watts en sans fil ne correspond pas au marché actuel des smartphones. Sans demander de la charge 200 Watts comme peuvent le faire certains constructeurs, un standard à 65 Watts n’aurait pas été de refus.

Où acheter le Galaxy Z Fold 5 au meilleur prix ?

Note finale

  • 9/10

    Esthétique

    Avec la correction apportée à la fermeture du smartphone, l'appareil est nettement plus qualitatif.
  • 10/10

    Écran

    Comme toujours chez Samsung, la qualité de la dalle est impeccable, c'est un réel plaisir visuel.
  • 9/10

    Performances

    Les performances sont excellentes, bien qu'elles ne soient pas les meilleures sur le marché.
  • 8/10

    Appareil photo

    L'appareil photo est convenable, bien que Samsung ne propose pas le meilleur sur ses smartphones pliables.
  • 7/10

    Autonomie

    La batterie est convenable, mais la charge rapide n'est toujours pas au programme chez Samsung.
  • 9/10

    Durabilité

    Samsung est connu pour assurer les mises à jour de ses smartphones sur plusieurs années. Nul doute que le Z Fold 5 ne sera pas lâché rapidement.

En résumé

Le Samsung Galaxy Z Fold 5 est un bon smartphone qui apporte les améliorations nécessaires à la gamme Z Fold. L'écran qui se plie intégralement, sans laisser de jour entre les deux côtés était la partie la plus attendue. Néanmoins, il manque encore certains efforts que Samsung pourrait faire, entant que premier constructeur mondial de smartphones.
8.5 /10

Les plus

  • L'écran qui se ferme enfin intégralement sans jour entre les deux parties
  • La qualité des dalles toujours aussi agréable
  • Les très bonnes performances
  • La qualité audio de l'appareil
  • OneUI, un OS toujours aussi soigné par le constructeur

Les moins

  • Pas de caméra frontale sous l'écran invisible
  • Le capteur d'empreinte peu ergonomique quand l'appareil est ouvert
  • Pas de charge rapide ni de chargeur intégré

Produits alternatifs

Charles Gouin-Peyrot
Geek passionné d'informatique et de technologie, la légende raconte que je suis né dans une pomme au milieu des figurines Android. Mais il faut toujours se méfier des légendes.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé