Test Huawei P60 Pro : Un smartphone haut de gamme réussi

Huawei n'est pas mort, le constructeur sort encore des smartphones en Chine à foison. En France et en Europe de manière générale, c'est assez compliqué, mais Huawei tient tête aux sanctions américaines, pour un nouveau modèle performant et excellent en photo.
Charles Gouin-Peyrot, le 4 juin 2023 - Dernière mise à jour le
écran du huawei p60 pro

Notre avis

Sans aucun doute, le Huawei P60 Pro est un excellent smartphone. Cependant, ce succès est tempéré par de légers défauts, que Huawei a bien sûr expliqués, mais qui soulignent le besoin d'une indépendance accrue de la marque. Le processeur Snapdragon 8+ Gen 1 est parfaitement suffisant pour tout ce que vous pouvez faire avec un smartphone, c'est sûr, mais il arrive au moment où tous les autres disposent d'un Snapdragon 8 Gen 2. L'absence de 5G, due aux restrictions américaines, suggère que Huawei devrait développer ses propres modules 5G.
9.0 /10

Les plus

  • La qualité audio agréable
  • Le dos unique de la version blanche
  • La qualité de fabrication excellente
  • L'appareil photo parfait et son zoom optique x3,5
  • Le magnifique écran AMOLED
  • La stabilisation vidéo

Les moins

  • L'absence de 5G
  • Pas de Snapdragon 8 Gen 2 / Dimensity 9200
  • Trop d'applications pré-téléchargées
Sommaire

Le Huawei P60 Pro débarque au moment opportun pour rivaliser avec les autres smartphones haut de gamme précédemment testés. Malgré un environnement ultra-competitif où certaines marques commencent à se faire rares sur le marché français, certaines disparaîtront prochainement par ailleurs, Huawei ne cède pas et présente un nouveau smartphone haut de gamme, très intéressant.

Le point de blocage essentiel, c’est le fait qu’il ne propose pas les applications de Google nativement. Cependant, est-ce que c’est un point de blocage majeur ou est-ce que l’on peut faire avec les solutions proposées par le constructeur ?

Esthétique

Il n’y a pas une énorme différence avec le P50 Pro sur le plan esthétique, malgré que certaines choses changent quelque peu. On peut voir que le fabricant a adopté la tendance récente déjà vue chez Honor concernant les bords de l’écran, qui sont tous incurvés. Ce n’est pas la seule modification car ici, l’arrière du smartphone est unique en blanc. En effet, avec son aspect marbré, aucun smartphone n’a exactement le même arrière, offrant une exclusivité certaine à l’appareil.

écran du huawei p60 pro

Sur le devant, l’écran domine sans surprise. Cet écran, mesurant 6,67 pouces, rappelle la taille habituelle des écrans de smartphones Xiaomi. Néanmoins, ce dernier est ici incurvé sur les quatre bords, à l’instar du Honor Magic 5 Pro et d’autres smartphones sur le marché.

La courbure est très légère en haut et en bas, mais elle a pour effet d’affiner le smartphone et ses bordures. J’apprécie qu’elle ne soit pas trop prononcée.

caméra frontale du P60 pro

La caméra frontale se situe en haut de l’écran. Ici, pas de caméra frontale avec système de reconnaissance faciale 3D comme sur un Mate 50 Pro, c’est une caméra tout ce qu’il y a de plus classique comme sur la majorité des smartphones Android. Il est regrettable que Huawei limite son équivalent du Face ID à ses smartphones de la gamme Mate, version Pro uniquement.

tranche droite du P60 pro

Sur le côté droit, on trouve les boutons de volume, regroupés en un seul module, ce que je trouve regrettable. J’aurai préféré deux boutons séparés et situés sur le côté gauche de l’appareil. Juste en dessous, on retrouve le bouton de verrouillage / déverrouillage.

tranche inférieure du P60 pro

La tranche inférieure regroupe le microphone pour les appels, le haut-parleur principal pour l’écoute musicale, le connecteur USB-C ainsi que le tiroir SIM, permettant de loger deux cartes nano-SIM.

tranche supérieure du P60 pro

Sur le dessus du smartphone, se trouve un microphone secondaire, un autre haut-parleur pour l’écoute musicale et l’émetteur infrarouge. Ce dernier est très utile pour contrôler à distance une TV, un vidéoprojecteur ou tout autre appareil se connectant en infrarouge.

Enfin, parlons de l’arrière du smartphone, l’aspect le plus intéressant du P60 Pro. Ici, ce revêtement en verre poli adopte un aspect marbré. C’est très plaisant, tant au toucher qu’à la vue. Chaque arrière de chaque P60 Pro blanc est unique, ce qui ajoute une exclusivité non négligeable à l’appareil.

dos du huawei P60 pro

Au dos, pas de logos de certification, uniquement le nom de la marque, quel bonheur de ne pas avoir ces éléments pas très beaux sur l’appareil !

Le capteur principal est au centre, juste au cas où on ne le remarquerait pas, ça peut arriver à tout le monde de manquer ce genre de détails. Le capteur ultra grand-angle se trouve en haut et l’objectif périscope en bas. En haut à droite du module se trouve le double flash LED, en bas, une mention XMAGE, qui est la nouvelle “marque” de Huawei pour l’appareil photo.

Heureusement, ici, pas de mention “108 MP ULTRA AI CAMERA” ou autre message similaire, qui n’a aucune utilité ! Huawei a compris que ça ne servait à rien et affiche simplement sa nouvelle technologie de photographie, ce qui n’est pas très dérangeant.

Globalement et du point de vue esthétique, le Huawei P60 Pro marque une différence assez marquée si on le compare à un P30 Pro. Avec quelques générations d’écart, Huawei a évolué vers un smartphone plus arrondi et mieux fini, tout en conservant cet arrière unique qui ne laisse pas de traces de doigts. Même sur la version noire, on ne les voit pas.

Écran

Pour son nouveau smartphone, le fabricant a opté pour un verre courbé sur les quatre côtés. Les écrans courbés sur les côtés gauche et droit sont courants depuis des années. Toutefois, l’innovation se situe dans l’application de cette courbure sur les parties supérieure et inférieure, une caractéristique largement esthétique et sans impact réel sur l’écran lui-même.

écran du P60 pro

Le P60 Pro est muni, comme attendu pour un appareil de cette gamme, d’une dalle OLED. De taille 6,67 pouces, cette dalle bénéficie de la technologie LTPO, permettant une fréquence adaptative de l’écran.

La dalle peut afficher jusqu’à 1,07 milliards de couleurs en utilisant l’espace colorimétrique DCI-P3, ce qui est devenu une norme pour la plupart des smartphones actuels. Il n’y a donc rien d’exceptionnel à cela pour un smartphone de cette catégorie, mais c’est toujours agréable à rappeler.

Il reste toutefois dommage que le smartphone ne propose pas un réglage de l’écran par défaut sur le mode “Couleurs vives”. Ce dernier offre davantage de clarté, de contraste et de confort visuel ! Selon moi, les autres options relatives à la colorimétrie et à la température des couleurs ne nécessitent pas de modification.

colorimétrie du p60 pro

L’écran propose une résolution supérieure à la moyenne, comme le préfèrent certains fabricants de smartphones haut de gamme. La résolution d’affichage ici est de 2700 x 1220 pixels. Quel en est l’avantage ? Tout simplement une densité de pixels plus élevée, environ 444 pixels par pouce. C’est tout. Une résolution Full HD+ classique sur un smartphone serait tout aussi suffisante.

Cependant, il est possible d’ajuster la résolution de l’écran, soit à une résolution élevée de 2700 x 1220 pixels, soit à une résolution basse de 1890 x 854 pixels. Heureusement, il existe un mode automatique qui ajuste la résolution en fonction de l’utilisation du smartphone. Par exemple, si l’appareil est utilisé en mode économie d’énergie, le P60 Pro adoptera une résolution d’affichage plus basse.

La fréquence est fixée à 120 Hz, ce qui garantit une fluidité de l’affichage, grâce à la dalle LTPO. Cette dernière peut être réglée sur un mode adaptatif, ou à 120 Hz constants ou 60 Hz constants. Les utilisateurs avisés opteront pour le mode adaptatif.

Comme tout bon smartphone, le P60 Pro offre un mode « Always-On Display », ici appelé « Thème d’écran éteint », bien que ce nom soit un peu trompeur puisqu’il s’agit en réalité d’un écran allumé en permanence, c’est plutôt un thème d’écran verrouillé. Ce mode propose de nombreux thèmes et affichages divers.

Performances

Alors que tous les smartphones hauts de gamme sont dotés d’un SoC haut de gamme récent, le Snapdragon 8 Gen 2, à la limite le concurrent de chez MediaTek comme pour le cas du Vivo X90 Pro, Huawei, à contre-courant, choisit un Snapdragon 8+ Gen 1. Ce, pour la simple et unique raison que ce dernier est disponible en version 4G.

Comme la 5G utilisée dans les smartphones actuellement repose sur des technologies américaines, Huawei n’y a pas droit. Cependant, le Snapdragon 8+ Gen 1 est également moins performant que ses concurrents, ce qui est regrettable.

écran du P60 pro

Mais pour utiliser un smartphone de nos jours, c’est bien suffisant, on sera d’accord là-dessus. C’est simplement sur le papier que l’on peut regretter un pseudo manque de performances. Dans la réalité des faits, tout fonctionne à la perfection.

Le Snapdragon 8+ Gen 1 utilise une configuration à 8 cœurs, comme presque tous les processeurs pour smartphones actuellement. Il repose sur l’architecture suivante :

  • 1 Cortex X2 cadencé à 3,2 GHz
  • 3 Cortex A710 cadencés à 2,5 GHz
  • 4 Cortex A510 cadencés à 1,8 GHz

Le Cortex X2 est le cœur le plus puissant, les A710 sont légèrement moins performants, et les Cortex A510 sont les cœurs économes, permettant de préserver l’autonomie lors de tâches peu exigeantes.

Le P60 Pro est doté de 8 Go de RAM en LPDDR5, ce qui est assez standard, et de 256 Go de stockage en UFS 3.1. Une autre version dispose de 12 Go de RAM et de 512 Go de stockage. Mais encore une fois, on a vraiment besoin de 12 Go de RAM sur un smartphone ? Comme le font tous les concurrents avec un Snapdragon 8 Gen 2 …? Je ne sais pas.

Le processeur graphique est un Adreno 730, un GPU tout à fait correct qui offrait déjà de hautes performances lors de sa sortie. Qualcomm a mis l’accent sur les performances GPU de ses puces.

Si le score en single-core est nettement meilleur, une fois le mode « Performances » activé, le score en multi-core n’est pas significativement amélioré. Le score Antutu du Huawei P60 Pro est de 1027734 points, c’est assez léger pour un appareil aussi haut de gamme. En effet, de nombreux smartphones de la même gamme offrent des performances nettement supérieures.

antutu geekbench test huawei p60 pro

Alors que de nombreux smartphones disposent de 8 Go de RAM, certains modèles haut de gamme sont désormais dotés de 12 Go de RAM ou plus. Huawei n’a pas choisi cette voie, du moins pour la version du P60 Pro commercialisée en France. C’est un peu regrettable, mais ce n’est pas la quantité de RAM qui pose problème ici. Les scores obtenus sur le Xiaomi 13 Pro avec PerformanceTest n’étaient déjà pas brillants, mais ici, ils sont carrément médiocres.

performance test huawei p60 pro

En ce qui concerne la RAM toujours, les latences très élevées ne sont pas toujours appréciées. Ici, on frôle les 100 ns, ce qui est énorme pour un smartphone aussi haut de gamme. Le seul point positif pourrait être l’UFS 3.1 et ses débits acceptables pour un Snapdragon 8+ Gen 1. Cela apporte un certain confort, même si en pratique, on ne le ressent pas beaucoup à l’usage.

3dmark huawei p60 pro

Outre nos applications de benchmarks, le fonctionnement de l’appareil reste l’essentiel et le ressenti à l’usage prime. Le smartphone est ultra-fluide en jeu, ce qui est également un plaisir, malgré une tendance à chauffer, mais il ne sera certainement pas le seul.

J’ai également eu l’occasion de jouer un peu avec le Huawei P60 Pro, avec quelques jeux disponibles sur le PlayStore et l’AppGallery. Même les jeux les plus exigeants n’ont pas réussi à mettre à mal ses performances.

Appareil photo

Le Huawei P60 Pro ne suit pas la tendance extravagante de certains smartphones, qui présentent des configurations photo avec des capteurs de 200 MP ou jusqu’à 5 objectifs au dos. A la place, Huawei propose un très bon capteur et un très bon logiciel.

S’inspirant du modèle initié avec le Mate 50 Pro, Huawei incorpore un objectif à ouverture variable de f/1,4 à f/4. Les amateurs de photographie apprécieront, il est possible de régler ainsi la quantité de lumière que reçoit le capteur, comme sur un appareil photo professionnel ou amateur.

appareil photo du P60 pro

Aussi, le P60 Pro est équipé d’un téléobjectif de 48 MP, capable de prendre des photos avec un zoom optique x3,5, sans aucune perte de qualité. Il peut également aller jusqu’à un zoom x100, où la qualité se dégrade, mais cela reste normal pour un smartphone. Enfin, un capteur ultra grand-angle de 13 MP complète l’ensemble. Il produit des photos en ultra grand-angle, ce qui est très appréciable – peut-être même plus grand que le x0,5 habituel, probablement autour de x0,4. Ainsi, Huawei rejoint le groupe restreint des smartphones les plus performants sur ce point.

En ce qui concerne les modes de prise de vue, le P60 Pro est assez complet :

  • Ouverture variable
  • Cliché nocturne
  • Portrait
  • Photo
  • Vidéo
  • Pro
  • Ralenti
  • Panoramique
  • Monochrome
  • Objectif AR
  • Light-painting
  • Time-lapse
  • Filigrane
  • Scanner des documents
  • Super macro
  • Dual-view
  • Haute résolution (48 MP)
  • Storia Instantané
  • Multi-cam

Cela donne beaucoup de possibilités pour capturer des images et explorer toutes les fonctionnalités du smartphone. Nous avons testé les fonctions essentielles, telles que le mode photo standard et le zoom.

Classé premier dans le classement DXOMark dès sa sortie, le P60 Pro démontre une qualité photo impressionnante. Les photos sont de très bonne qualité, bien que certains détails peuvent être perdus dans les photos de paysages très chargés. Le contraste des photos est excellent en mode automatique, comme on peut s’y attendre d’un smartphone de cette gamme.

En ce qui concerne le zoom, le Huawei P60 Pro dispose d’un grand-angle plus large que x0,5, ce qui est excellent. De plus, le smartphone dispose également d’un zoom allant jusqu’à x100 et d’un zoom optique x3,5, qui ne compromet pas la qualité de l’image, contrairement au zoom numérique. Le zoom x3,5 optique permet également de prendre de très belles photos comme on peut le voir ci-dessous.

Voici quelques photos prises en x10, avant de vous présenter une fonctionnalité intéressante du P60 Pro. Même en zoom x10, les photos sont d’une belle qualité. L’effet de lissage est visible, mais ce n’est pas particulièrement flagrant ou gênant.

De même, en montant le zoom à x50, les photos conservent une qualité acceptable, malgré une dégradation certaine. Tous les détails ne sont pas parfaitement visibles, mais cela est compréhensible étant donné le niveau de zoom utilisé.

Maintenant, passons au zoom maximal x100. Même à ce niveau, les photos sont assez nettes et détaillées pour un zoom x100.

De manière générale, bien sûr, la qualité n’est pas exceptionnelle. Cependant, la signalisation de rue à gauche est parfaitement lisible, ce qui est la principale attente en matière de zoom sur un smartphone.

Logiciel

EMUI demeure l’interface de prédilection pour les smartphones Huawei. Il est dommage que le fabricant n’ait pas encore intégré HarmonyOS pour une interface entièrement personnalisée à la manière de Huawei, mais cela n’est pas un problème majeur. On nous rappelle souvent que les services Google ne sont pas disponibles nativement, comme le PlayStore, Google Drive, YouTube …

interface du P60 pro

En effet, ces services ne sont pas pré-installés. Cependant, il est possible de télécharger une application appelée GSpace pour accéder à la quasi-totalité des services de Google. Ainsi, en une minute, on retrouve Google Maps, YouTube, Gmail, Google Drive, Google Photos, la suite Google Docs, Sheets, et même Google Duo pour passer des appels vidéo. Certes, ces services ne sont pas intégrés de base et certains services pré-installés manquent encore, mais l’essentiel est là.

N’oublions pas que l’AppGallery, le magasin d’applications de Huawei, s’est élargi et propose de nombreuses applications. Et ce que vous ne trouvez pas, se trouvera quasi forcément sur le PlayStore, téléchargé avec GSpace. Sinon, Petal Search reste toujours là pour trouver toutes les applications en format APK, en tirant parti de diverses sources sur internet.

En général, l’interface est plaisante. Huawei n’a pas beaucoup changé les choses par rapport aux versions précédentes, ce qui fait que l’interface est toujours stable, voire plus fluide, améliorant ainsi le confort d’utilisation. Alors que le P50 Pro peut parfois hésiter et présenter quelques bugs, par exemple en rouvrant la dernière application au lieu de fermer toutes les applications, le P60 Pro ne rencontre pas ce problème.

Malgré cela, il est toujours regrettable de voir le nombre d’applications pré-installées dans le smartphone, c’est vraiment dommage de ne pas avoir un smartphone plus épuré et sans aucune appli partenaire.

Connectivité et sécurité

Le Huawei P60 Pro n’est pas compatible 5G. Cependant, est-ce vraiment problématique de ne pas disposer de la 5G sur un téléphone haut de gamme en 2023 ? Certainement, mais, au vu de la couverture 4G et de la couverture 5G, ainsi que des débits que l’on peut obtenir, un smartphone sans 5G reste convenable malgré-tout. Certes, ce n’est pas l’idéal, mais naviguer en 4G reste possible sans difficultés majeures, le débit étant généralement suffisant pour la majorité des usages de l’appareil.

Pour rappel, Huawei ne peut pour l’instant pas utiliser la 5G, dont l’utilisation a été interdite dans l’embargo américain décrété par Trump.

Pour le reste, l’appareil bénéficie bien d’une connexion Wi-Fi 6, ce qui est appréciable et permet de naviguer sur internet en toute sérénité chez soi. Si vous cherchez une connexion à débit convenable, vous ne serez pas déçu. Les résultats sont en effet convaincants.

débits wifi 6 du P60 pro

Il est cependant regrettable que le P60 Pro ne dispose que du Bluetooth 5.2 et non de la dernière version en vigueur, le Bluetooth 5.3. Pour ce qui est du NFC, le smartphone en est évidemment équipé, ce qui lui permet de réaliser des paiements sans contact (mais pas avec Google Pay), ou de connecter rapidement certains accessoires Bluetooth.

Concernant la connectique physique, l’appareil ne possède qu’un unique port, le port USB-C. Celui-ci permet de connecter l’appareil à son chargeur ou à tout câble permettant de le recharger. Il supporte également l’OTG et peut donc être connecté à un ordinateur pour le transfert de données. En revanche, ce smartphone ne dispose pas de port Jack.

Pour déverrouiller le P60 Pro, plusieurs méthodes sont à votre disposition. Outre le code traditionnel à 4 ou 6 chiffres, le schéma Android et le mot de passe, le capteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran se révèle rapide.

Il n’est pas aussi rapide que ce que l’on trouve sur le Vivo X80 Pro ou le Xiaomi 13 Pro, mais il fonctionne très bien et répond aux attentes. Il est fiable et rapide, déverrouillant le smartphone du premier coup pratiquement à chaque fois lors des tests habituels que j’ai effectués et lors de son utilisation quotidienne pendant 2 semaines.

La reconnaissance faciale, quant à elle, est plus délicate à exploiter. Elle est très pratique et efficace en plein jour… Mais la nuit, son utilisation devient compliquée. De plus, une simple photo peut déverrouiller le smartphone, un problème rencontré par de nombreux appareils Android. Il est regrettable que Huawei n’ait pas intégré son système de reconnaissance faciale 3D, qu’il a été l’un des premiers à développer après Apple, sur sa série P, en le réservant exclusivement pour la série Mate.

Autonomie

Grâce à sa batterie de 4815 mAh, Le P60 Pro assure une durée d’utilisation d’environ une journée. Même en usage intensif, Huawei a su bien optimiser l’efficacité du Snapdragon 8+ Gen 1 pour garantir une bonne autonomie.

Il est plaisant d’avoir un smartphone capable de durer une journée entière, voire un peu plus si l’utilisation est plus modérée. Toutefois, si l’on souhaite maximiser l’autonomie, il est conseillé d’éviter une utilisation excessive des fonctionnalités gourmandes en énergie comme les photos, vidéos et le partage de connexion.

autonomie du P60 pro

En ce qui concerne la recharge, le P60 Pro supporte une charge filaire d’une puissance de 88 Watts. C’est satisfaisant, Huawei ayant finalement décidé de dépasser la limite des 66 Watts. Cependant, cette légère augmentation de puissance peut faire se demander si cela valait vraiment le coup… Mais, en effet, le smartphone se recharge légèrement plus rapidement que son prédécesseur !

Dans le même esprit, l’appareil propose une charge sans fil pouvant atteindre 50 Watts, mais uniquement avec du matériel de la marque, bien sûr. De plus, le smartphone offre la fonctionnalité de charge inversée sans fil, pratique pour recharger un boîtier d’écouteurs Bluetooth par exemple, à condition de ne pas utiliser le téléphone pendant quelques minutes.

Où acheter le Huawei P60 Pro ?

Note finale

  • 9/10

    Esthétique

    Les finitions du P60 Pro sont parfaites, surtout dans cette version blanche, avec un dos absolument unique, c'est un quasi sans fautes.
  • 10/10

    Écran

    L'écran du P60 Pro est tout simplement magnifique. Une dalle très haute résolution, du 120 Hz et un magnifique écran AMOLED.
  • 8/10

    Performances

    Le Snapdragon 8+ Gen 1 est un peu vieillissant, mais c'est le seul choix qu'avait le constrcuteur pour proposer le meilleur SoC.
  • 10/10

    Appareil photo

    L'appareil photo du P60 Pro est excellent, c'est une nouvelle fois le meilleur smartphone en photo dès sa sortie selon DCOMark.
  • 9/10

    Autonomie

    L'autonomie est comparable à ce que l'on trouve sur un iPhone 14 Pro Max, c'est très bon. On regrette juste que Huawei ne propose pas encore mieux !
  • 8/10

    Durabilité

    Niveau durabilité, le smartphone est mis à jour régulièrement. En revanche, il ne dispose pas d'HarmonyOS, ce qui lui permettrait certainement une meilleure durabilité.

En résumé

Sans aucun doute, le Huawei P60 Pro est un excellent smartphone. Cependant, ce succès est tempéré par de légers défauts, que Huawei a bien sûr expliqués, mais qui soulignent le besoin d'une indépendance accrue de la marque. Le processeur Snapdragon 8+ Gen 1 est parfaitement suffisant pour tout ce que vous pouvez faire avec un smartphone, c'est sûr, mais il arrive au moment où tous les autres disposent d'un Snapdragon 8 Gen 2. L'absence de 5G, due aux restrictions américaines, suggère que Huawei devrait développer ses propres modules 5G.
9.0 /10

Les plus

  • La qualité audio agréable
  • Le dos unique de la version blanche
  • La qualité de fabrication excellente
  • L'appareil photo parfait et son zoom optique x3,5
  • Le magnifique écran AMOLED
  • La stabilisation vidéo

Les moins

  • L'absence de 5G
  • Pas de Snapdragon 8 Gen 2 / Dimensity 9200
  • Trop d'applications pré-téléchargées

Produits alternatifs

Charles Gouin-Peyrot
Geek passionné d'informatique et de technologie, la légende raconte que je suis né dans une pomme au milieu des figurines Android. Mais il faut toujours se méfier des légendes.
Voir tous les articles de l'auteur

Sommaire


être rappelé