Comparer toutes les offres de box Internet et tous les forfaits mobiles du moment !

Notre test du routeur 4G MR600 de chez TP-Link

Pour booster sa connexion et paramétrer son réseau de façon efficace, un routeur 4G est souvent la solution la plus simple, mais qui ne parait pas toujours simple de prime abord.
Si vous souhaitez installer ce type de matériel chez vous, vous vous êtes déjà probablement perdus entre tous les différents modèles sur le marché.
Ce test du routeur 4G TP-Link Archer MR600 pourrait bien vous décider à franchir le pas.
Presque parfait sur le papier, voyons ensemble ce qu’il a réellement dans le ventre.

Présentation du 4g TP-Link Archer MR600 : un routeur ultra rapide et fonctionnel

Il y quelque temps, j’ai testé le fameux routeur 4G MR600.
Une fois le colis reçu, j’ai fais un peu le tour du matériel en m’attaquant à une lecture rapide de la notice afin de me familiariser avec la bête.

Première bonne surprise : l’installation.

Si brancher ce type d’appareil peut parfois se révéler un véritable parcours du combattant, ici tout a l’air simple et rapide.

Seconde agréable découverte : la vitesse de téléchargement.

Ce routeur catégorie 6 (une des dernières générations de câbles Ethernet pour une meilleure connexion) se vante d’atteindre jusqu’à 300 Mb/s. Ce que je souhaiter tester très rapidement.
Tout cela laisse supposer que non seulement, on peut connecter plusieurs appareils, mais surtout, télécharger des jeux, des gros fichiers et des films HD le tout sans ralentissement.

Plusieurs ports Ethernet pour une connexion rapide

Pour ceux qui aiment le filiaire, le routeur 4G TP-Link MR600 possède trois ports Ethernet Gigabits qui permettent à chacun de venir se brancher dessus sans pour autant baisser la vitesse de connexion.
Si besoin, vous pouvez également relier votre routeur à votre box grâce à son port WAN/LAN dont il est équipé.

Une couverture réseau étendue et une bonne stabilité

Qui ne s’est jamais promené dans toute sa maison afin de trouver une meilleure connexion, et qui en plus reste stable ?
Avec ses deux puissantes antennes et son design plat et léger, le routeur MR600 s’installe facilement partout pour une connexion optimale.

Doté d’un Wifi DualBand, ce routeur permet de choisir entre la norme 5 Ghz et 2,4Ghz. Ainsi vous pourrez connecter tous vos appareils, des plus récents aux plus anciens.
Contrairement à son prédécesseur, le MR400, ce routeur permet l’installation d’antennes 4G externes grâce à ses deux connecteurs SMA.
Pas de souci donc, la couverture réseau sera toujours au top avec tous vos équipements.

Passons maintenant de la théorie à la pratique et voyons ce que donne le MR600 en condition réelle. TP-Link va-t-il tenir ses promesses ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Test du routeur 4G MR600

Lorsque j’ai eu la boîte du routeur entre les mains, j’ai eu l’agréable surprise de constater que le manuel était en français, chose plutôt rare dans le monde des routeurs.

Le pack contient :

  • Le routeur avec adaptateur micro Sim
  • une prise secteur
  • deux antennes
  • le manuel

Rien de bien original donc mais tout est là.

Guidé par la notice, j’ai pu procéder à l’installation qui s’est avérée plutôt simple. Même si vous n’avez jamais utilisé ce genre d’appareil, vous devriez vous en sortir facilement. Mais voyons en détail comment j’ai procédé.

Montage du TP-Link MR600

Comme je l’ai dit au-dessus, créer son réseau avec ce routeur est très facile. Pour ma part, j’ai commencé à visser les deux antennes avec précaution et minutie. Il ne s’agit pas de briser les ailes de notre boîtier.
Puis, j’ai inséré ma carte sim micro SD à l’aide de l’adaptateur et de son petit autocollant à l’arrière du routeur. (J’ai pris un forfait mobile pas trop cher chez Prixtel pour avoir jusqu’à 200Go avec un prix modulable).

Pour finir, j’ai tout simplement branché le routeur sur une prise secteur et appuyé sur le bouton Power sur la partie arrière de l’appareil. Et là, magie, les voyants Power et Wifi se sont allumés immédiatement.

Configuration/ connexion

J’arrive à la partie la plus délicate : la configuration et la connexion du routeur. Pour commencer, j’ai regardé dans les réseaux Wifi disponibles sur mon ordinateur et j’ai instantanément vu apparaître les noms de deux petits nouveaux :

  • TP-Link-8E4C ;
  • TP-Link_8E4C8_5G.

Je me suis connecté dessus en prenant soin de rentrer le code wifi indiqué sur l’étiquette au dos du routeur.
Après deux secondes d’attente, j’étais apparemment connecté.
Mais je suis allé un peu vite. En effet, j’avais oublié d’entrer le code pin de ma carte sim depuis l’interface de configuration indiquée dans le manuel : http://tplinkmodem.net.

Une fois fait, la connexion était bien établie !

Vous constaterez qu’il y a un petit bouton « test de rapidité » tout en haut. Bien entendu, je me suis empressé de la faire, et voici le résultat :

  • Débit ascendant (upload) : 20,87 Mbps.
  • Débit descendant (download) : 82,84 Mbps.

Vous pouvez voir les résultats de mon test directement sur speedtest : https://speedtest.net/result/8540302728

Pour être franc, c’est du costaud ! Même si à ce moment j’étais à côté du routeur, les chiffres restent tout de même élevés ce qui est très plaisant.

Panneau d’administration de TP-Link

Parlons un peu du reste du panneau pour paramétrer le routeur. Je ne vais pas tout détailler, il est bien conçu, on s’y retrouve facilement.

J’ai apprécié le mode contrôle parental, dont la mise en place est très simple.
Cette fonctionnalité permet de réguler selon vos besoins l’accès internet de vos chérubins^^
Par exemple, couper l’accès Wifi dans certaines plages horaires pour éviter l’utilisation des smartphones, ordinateurs et autres tablettes à des heures tardives.

L’interface propose aussi de contrôler l’adresse IP des sites. Certains pourront donc être bloqués ou autorisés, selon l’âge de vos enfants et ce que vous jugez bon ou mauvais pour eux.
Vous avez la possibilité, pour faire encore plus simple, de blacklister certains mots-clés.

Autre fonction que j’ai beaucoup aimée : la possibilité de passer derrière un VPN en le configurant manuellement.

Bilan du test du routeur 4G MR600 de TP-Link : points positifs

Le TP-Link MR600 a, comme vous avez pu le constater, de bons atouts pour lui. Mais rien n’est jamais tout noir et tout blanc, et il peut souffrir de quelques défauts.
J’ai donc établi une liste pour voir en un coup d’œil les qualités de l’appareil, mais aussi les inconvénients.

  • L’esthétique

Ce n’est pas le critère le plus important, mais il faut bien reconnaître qu’un objet high-tech ce n’est pas ce qu’il y a de plus décoratif dans une maison.
Qu’à cela ne tienne, le design épuré du MR600 et ses deux antennes lui donnent un look sympathique qui ne va pas ruiner votre intérieur.

  • Les câbles Ethernet

Rares sont les appareils dotés de suffisamment de ports Ethernet, surtout à l’ère du sans-fil. Pourtant, brancher son ordinateur ou sa console permet d’avoir une meilleure connexion, et surtout une connexion plus stable.
C’est donc un très bon point pour TP-Link.

  • L’interface et le manuel en français

Nous ne sommes pas tous égaux devant l’anglais. Si la plupart des personnes qui s’intéressent à la technologie arrivent à se débrouiller, beaucoup de constructeurs laissent de côté les personnes qui ont plus de difficultés.

C’est pourquoi je trouve que TP-Link marque un autre gros bon point avec son interface et son manuel en français, ce qui va faciliter la vie même de ceux qui ont des notions dans la langue de Shakespeare.

  • La configuration simplifiée

Et quand je dis simplifiée… c’est un euphémisme. Je n’ai eu qu’à insérer ma carte et brancher le modem pour que ça se mette en route.
En somme, pour démarrer, vous n’aurez que très peu de réglages à effectuer.

Le peu que vous aurez à paramétrer se fera instinctivement grâce à une interface simple, ergonomique et bien étudiée.
Pas besoin de lire une grosse notice complexe pour que tout fonctionne ni de perdre du temps sur des forums pour trouver la réponse à un problème.
Et ça, c’est beau.

  • Le contrôle parental

Internet est partout, aucun parent ne peut y échapper. Mais les enfants étant ce qu’ils sont, il faut pouvoir avoir la main sur les heures de connexion et les sites qu’ils fréquentent.
Le MR600 dispose donc d’un contrôle parental afin de garder le contrôle et protéger ses petits monstres. De quoi être serein quant à leur utilisation.

  • Le VPN intégré

À l’heure où nos données sont à la merci de presque tous, il est nécessaire de se protéger. Avec son VPN intégré, ce routeur vous permettra de naviguer de façon anonyme et d’éviter le piratage.
Bien entendu, le VPN apporte bien plus, comme contourner les blocages, mais nous n’allons pas en parler sur ce test.

  • Compatibilité Wifi OneMesh

Même si je ne l’ai pas utilisé, cette option reste intéressante. Elle permet d’éliminer les zones blanches et d’avoir toujours le meilleur réseau Wifi dans toute la maison, même grande ou aux murs épais.
Cette fonctionnalité devrait donc en intéresser plus d’un.

  • Compatibilité réseau

Le TP-Link MR600 peut accueillir plusieurs opérateurs 4G, tels que Free, Orange ou SFR sans souci. Vous n’aurez pas à changer de fournisseur et pourrez profiter d’un réseau performant à condition de ne pas être trop éloigné de l’antenne 4G.

Point négatif du MR600

Pour être franc, lors de ce test, je n’ai trouvé qu’un seul défaut : c’est l’adapteur micro SD. Si une fois la carte sim insérée, tout se passe bien, la mise en place reste quelque peu laborieuse.
Je trouve l’adaptateur fragile et sensible aux manipulations. Personnellement, j’ai eu du mal à la placer correctement du premier coup.

Si vous utilisez le routeur dans une résidence secondaire, j’ai peur qu’à force de mettre et retirer la carte Sim (si vous utilisez la même que votre téléphone), il ne tienne pas le choc.
Certes, cet exemple reste marginal, mais pas impossible. Mis à part ça, je n’ai pas rencontré d’autres problèmes.

Conclusion du test : le MR600 de TP-Link en a dans le ventre !

Le TP-Link 4g mr600 est un routeur performant, qui vous offrira une connexion stable. Avec ses nombreux ports Ethernet vous pouvez profiter d’une connexion filiaire à toute épreuve. Simple à utiliser et à configurer, il se mettra en route dès le premier branchement sans difficulté. Avec ses nombreuses fonctionnalités et son interface en français, il satisfera les plus difficiles d’entre nous. Il convient à tout le monde, geek, fana de technologie, ou même profane qui cherche juste à avoir une meilleure connexion chez lui.
Que demander de plus ?

 

 NOTE OFFICIELLE DE LA REDACTION : 18/20 ⭐⭐⭐⭐

Acheter en ligne


être rappelé