Démarchage téléphonique des opérateurs, comment s'en prémunir ?

Guillaume, le 25 décembre 2023 Bons Plans

Le démarchage téléphonique en hausse constante

Le démarchage téléphonique abusif est perçu comme une nuisance non seulement sur les téléphones fixes mais également sur les portables. Les Français reçoivent en moyenne quatre appels publicitaires non sollicités par semaine. En dépit d’une série de mesures adoptées par le gouvernement depuis janvier 2023 pour limiter ce fléau et sanctionner les pratiques illégales, les centres d’appel rencontrent des difficultés d’application et les plaintes de consommateurs mécontents ne cessent de fleurir sur les réseaux sociaux.

Les solutions existantes pour lutter contre le démarchage téléphonique

Plusieurs initiatives ont été mises en place ces dernières années pour aider les usagers à se protéger du démarchage téléphonique abusif : liste rouge chez les opérateurs, anti-prospection et le service gratuit Bloctel mis en place par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Bloctel : un service de protection gratuit

L’inscription sur Bloctel se fait gratuitement sur le site dédié ou par voie postale. Une fois inscrit, le consommateur est protégé pendant 3 ans et peut renouveler son inscription autant de fois qu’il le souhaite.

  • Inscription en ligne sur le site www.bloctel.gouv.fr
  • Inscription par courrier : Service Bloctel, 6 rue Nicolas Siret, 10000 Troyes.

Bloctel nécessite 30 jours pour mettre à jour ses listes et les entreprises couvertes par le dispositif ont l’obligation de supprimer les numéros inscrits de leurs campagnes publicitaires sous peine de sanctions.

La liste rouge et anti-prospection des opérateurs téléphoniques

D’autres options permettent aux consommateurs de se protéger du démarchage téléphonique. Les opérateurs proposent par exemple une liste rouge ou une option anti-prospection qui garantissent la non-divulgation de leur numéro de téléphone à des fins publicitaires. Toutefois, le démarchage par SMS n’est pas concerné par ces mécanismes de protection. Pour éviter les sollicitations commerciales par message, il est conseillé d’envoyer le mot “STOP” à l’émetteur du spam par SMS.

Les réflexes à adopter pour limiter le démarchage abusif

Certains réflexes peuvent également aider à s’affranchir des appels indésirables :

  • Vérifier les autorisations données lors de l’inscription sur un site : certains sites profitent des inscriptions pour soumettre les coordonnées téléphoniques aux annonceurs
  • Utiliser un numéro de téléphone « poubelle » pour limiter la diffusion de son véritable numéro à des fins commerciales
  • Mettre en place un filtrage des appels, grâce aux options proposées par les opérateurs téléphoniques ou certains smartphones
  • Bloquer le numéro d’un démarcheur persistant grâce aux paramètres du téléphone

Faire valoir ses droits en cas de non-respect de l’inscription sur Bloctel

En cas de réception d’appels publicitaires malgré une inscription sur Bloctel, il est possible de signaler l’infraction depuis le site internet du service. Le consommateur dispose ainsi d’un délai de deux mois suivant l’appel pour déposer sa plainte auprès de la DGCCRF.

Il est essentiel que chaque utilisateur prenne conscience de ses droits et des mécanismes de protection disponibles pour lutter contre le harcèlement téléphonique. Des efforts collectifs et individuels permettront d’endiguer ce fléau qui nuit au bien-être et à la qualité de vie des citoyens.

5/5 - (2 votes)

Guillaume
Passionnée par l'univers des Telecom, j'ai créé ce site pour aider chacun à mieux s'y retrouver au milieu de la guerre des prix des opérateurs aussi bien sur les forfaits mobile que sur les box internet. La dynamique du secteur en a fait mon métier.
Voir tous les articles de l'auteur
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


être rappelé