Comparer toutes les offres de box Internet et tous les forfaits mobiles du moment !

Télétravail : économies et écologies ✅

Guillaume, le 7 novembre 2020 Blog, Environnement
ecologie travail

Selon une étude réalisée par Malakoff Humanis, 87% des salariés et 78% des chefs d’entreprise sont convaincus que le télétravail permet de préserver la planète. Pour les jeunes entre 18 et 25 ans, cette évidence devrait pousser à changer d’organiser pour limiter l’émission de CO2 due aux déplacements des employés. La crise sanitaire de la Covid-19 a confirmé cette idée. Le recours plus généralisé devrait donc mener à de réels bienfaits pour l’environnement.

En quoi consiste le télétravail ?

Le télétravail doit être différencié du travail à domicile de la part des freelances et indépendants. Il s’agit davantage d’une nouvelle organisation du travail proposé par l’entreprise. Le salarié exécute à distance des tâches qu’il pourrait effectuer dans les locaux de l’entreprise. Ses missions restent donc les mêmes. Seul le lieu d’exercice change puisqu’il n’a plus besoin de se déplacer pour travailler.

Grâce aux nouvelles technologies, le télétravail peut être adopté par la majorité des entreprises. Si au départ, ce mode de fonctionnement était réservé aux volontaires, sa généralisation pourrait être bénéfique pour l’environnement. Les entreprises sont en tout cas dans la réflexion compte tenu des résultats encourageants au niveau de la productivité. Les bénéfices pour la planète ont été prouvés pendant le confinement. Ce nouveau modèle ne demande donc plus qu’à être accepté de façon plus pérenne.

teletravail à la maison

Télétravail :  faire des économies tout en étant plus productif

Le télétravail offre une réelle liberté d’organisation aux salariés. Cette flexibilité leur permet de travailler aux heures où ils sont les plus performants. Loin de plomber la productivité, cette solution pourrait donc bien la booster. Pour pouvoir travailler efficacement, chacun doit toutefois définir un programme avec des horaires et des tâches précises. Une fois cette opération réalisée, les résultats sont au rendez-vous avec des employés aptes à utiliser toute l’étendue de leurs talents. Les entreprises découvrent des forces insoupçonnés au travers de travaux de qualité.

L’avantage de ce mode de travail réside dans le fait que chacun peut s’aménager un espace de travail chez soi. Grâce aux réseaux professionnels, le lien est conservé avec l’entreprise. Les tâches sont facilement transmises aux salariés qui peuvent les traiter en toute décontraction. Le télétravail permet aux employés de faire des pauses quand ils le souhaitent et de prendre quelques libertés. Les études démontrent que le respect du rythme des employés permet d’obtenir une meilleure productivité. Sans être bloqués dans des normes horaires, chacun peut donner le meilleur de soi-même au moment opportun. Les gains sont conséquents pour les employeurs mais aussi pour la planète.

Les atouts sont nombreux pour les salariés avec une diminution des dépenses liées au transport en commun ou au café à emporter. Les économies sont substantielles pour toutes les personnes qui n’utilisent pas leur voiture personnelle ou ne sortent pas pour déjeuner. En échange, ils découvrent une nouvelle qualité de vie. La motivation est maximale pour maintenir ce nouveau mode de vie. Les résultats sont donc largement visibles au niveau de la productivité.

Le bien-être au travail est également amélioré. Le télétravail permet une diminution du stress puisque la pression quotidienne de la hiérarchie se fait moins élevée. Lorsque la créativité n’est pas bloquée par ces intrusions, les résultats sont nettement meilleurs. Les entreprises qui autorisent le recours au télétravail ont pu constater des effets positifs.

Les avantages du télétravail pour l’environnement

Lorsque les employés travaillent depuis leur domicile, l’empreinte carbone est nettement moindre. Le recours à ce mode de travail est donc bénéfique à plus d’un titre. Les études menées  par l’ADEME depuis quelques années tendent à confirmer que le télétravail pourrait constituer une solution écologique. Salariés et entreprises pourraient donc y venir de façon durable à l’avenir.

Diminuer les déplacements pendulaires

En région parisienne, le transport des salariés dure en moyenne 2 heures. Les autres grandes villes françaises ne sont pas épargnées par ce phénomène avec un pic des déplacements en début et en fin de journée. Entre 7 et 9 heures du matin puis entre 17 et 19 heures, la pollution est maximale. Le flot de travailleurs qui circule chaque jour pour se rendre au travail ou pour retourner au domicile est à l’origine d’une pollution énorme.

bus Le recours au télétravail pourrait permettre d’économiser 3,3 millions de déplacements par jour. Selon une étude réalisée par l’ADEME en 2015, le télétravail permet de profiter d’une économie de 30% des impacts liés à ces déplacements. Il pourrait même mener à 58% de réduction des émissions de CO2. La fin de ces déplacements a donc un impact bénéfique sur la planète. Ces chiffres font réfléchir les professionnels qui imaginent les bienfaits du télétravail à moyen ou long terme. Il ne s’agit plus seulement d’offrir une flexibilité dans le mode de travail mais plutôt de devenir un des objectifs de développement durable des entreprises. Si le but premier sera certainement de faire des économies, les gains pour la planète devraient convaincre l’ensemble des professionnels en France.

Les entreprises qui acceptent ce mode de travail économisent des milliers de kilomètres de trajet. L’engagement pour la préservation de la planète fait d’ailleurs partie des critères de choix de certains employés. Ils souhaitent de préférence rejoindre une entreprise qui s’engage concrètement pour la planète. Ce positionnement renforce la motivation des équipes qui démontrent une productivité supérieure.

Limiter les déchets des entreprises

Le confinement a démontré que les déchets générés par les entreprises étaient nettement moindres. Pour protéger l’environnement,  cette solution pourrait donc être adoptée pour un à plusieurs jours par semaine. D’autres entreprises envisagent également de laisser le choix aux salariés de travailler depuis leur domicile ou dans les locaux de l’entreprise. Ces possibilités seront donc inscrites dans le contrat de travail.

En effet, les économies de papier et d’impressions sont énormes lorsque les équipes communiquent uniquement par mail et par visio. Ce dernier outil en vogue permet d’ailleurs de conserver les interactions utiles aux entreprises sans avoir à transmettre les informations par voie écrite. Les impressions sont donc limitées, ce qui représente une excellente nouvelle pour la planète.

Les gobelets en plastique ont également vu leur consommation chuter. Aussi bien pour l’eau, le café et les autres boissons chaudes, les déchets quotidiens sont énormes. Avec le télétravail, un coup d’arrêt a ainsi été mis à ces comportements peu écologiques. Depuis chez eux, les salariés génèrent très peu de déchets.

Les économies sont également réalisées au niveau de l’éclairage, de la ventilation et de l’utilisation du matériel informatique. Au niveau de la consommation de CO2 quotidienne, le constat est sans appel. De tels changements pourraient avoir un impact majeur pour sauver la planète.

Les RSE des entreprises se penchent désormais de près sur les recommandations de l’ADEME pour ajuster les comportements. La préservation de l’environnement est devenu l’enjeu majeur pour les particuliers et les entreprises.

Articles connexes
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


être rappelé